Câlinothérapie : comment se déroule une séance ?

Chargement en cours
En vogue depuis quelques années déjà, la câlinothérapie est une méthode qui consiste simplement à donner et recevoir des... câlins.
En vogue depuis quelques années déjà, la câlinothérapie est une méthode qui consiste simplement à donner et recevoir des... câlins.
1/2
© Adobe Stock, fizkes

Dans notre société où le virtuel prend le pas sur les relations sociales, la bienveillance, la tendresse et l'écoute sont des vertus qui se font de plus en plus rares. Ainsi, de plus en plus de gens subissent d'importantes carences affectives qui ont de véritables impacts néfastes sur la santé mentale. Pour palier à ces manques, certaines personnes ont mis au point une thérapie se basant sur les câlins : c'est la câlinothérapie.

En 2016, la psychothérapeute américaine Virginia Satir affirmait : "Nous avons besoin de quatre câlins par jour pour survivre. Nous en avons besoin de huit pour fonctionner. Et de douze pour croître." Partants de ce constat, de plus en plus de professionnels organisent des séances de câlinothérapie visant à rééquilibrer les manques affectifs. Si le principe de base reste le même, chaque cabinet a sa propre manière de travailler et les séances se déroulent donc différemment selon les organisateurs.

La câlinothérapie : c'est quoi ?

En vogue depuis quelques années déjà, la câlinothérapie est une méthode qui consiste simplement à donner et recevoir des... câlins. De tous temps, le contact physique est reconnu comme ayant des vertus très bénéfiques pour le développement du bébé, mais aussi de l'adulte. Agissant sur le bien-être physique et sur l'équilibre affectif, le câlin, qu'il soit amical, amoureux ou confraternel, permet d'améliorer sa confiance en soi mais aussi de lutter contre la déprime et même les virus ! Chacun de ces contacts physiques libère de l'ocytocine, hormone de l'amour, de la confiance et du lien social, et permettrait donc d'alléger l'anxiété, de booster le système immunitaire, de développer le bonheur et l'esprit créatif. "Le toucher si particulier du câlin accroît les capacités de défense de l'organisme et relance globalement l'ensemble des fonctions du corps (...) Le câlin nous renvoie à des images de douceur, de chaleur, de confort et de tendresse. Des images d'enfance (...)", affirme la psychologue clinicienne Céline Rivière.

Comment se déroule une séance ?

La câlinothérapie n'est pas simplement basée sur le contact physique mais contient également une certaine dimension psychologique. Ainsi, dans la plupart des ateliers proposant des séances, des temps de parole sont accordés aux participants avant de commencer. Les séances peuvent être individuelles ou collectives. Dans ce dernier cas, les animateurs réalisent un entretien téléphonique avec chaque participant pour sonder leurs intentions et rappeler les règles imposées. La parité est également au maximum respectée avec un nombre égal d'hommes et de femmes présents lors de l'échange. Chez Les Ateliers Câlins, chaque séance commence par des exercices de relaxation et d'expression. Les participants expriment ainsi leurs craintes, leurs envies et peuvent même évoquer s'ils le souhaitent, les raisons de leur présence. Ensuite, vient le moment des fameux câlins : trois sessions de 30 minutes sont alors proposées durant lesquelles vous donnez des câlins pendant le premier quart d'heure et les recevez pendant le second, ou inversement. Selon vos envies et votre consentement, vous pouvez également vous laisser aller à des caresses ou des massages. Vous êtes libre de refuser une étreinte à tout moment. Pour conclure la séance, des boissons et amuse-bouches sont parfois proposés afin de prolonger l'échange.

Attention aux limites !

À savoir que la câlinothérapie ne poursuit en aucun cas un but médical : la séance repose sur l'écoute et le toucher. Elle ne pose aucun diagnostique et ne propose aucun traitement. Si vous sentez que votre mal-être est bien plus profond qu'un simple manque affectif, il convient alors de consulter un véritable psychologue. D'autre part, la câlinothérapie impose des limites qu'il est formellement interdit de franchir. Ainsi, aucune séduction à caractère sexuel n'est tolérée, de même que les baisers, la nudité ou les gestes déplacés qui sont évidemment lourdement sanctionnés. "La tendresse, la sexualité et la sensualité sont trois espaces différents, et le but des ateliers est justement de réhabiliter la tendresse dans toute sa dimension. La société ne favorise ni le contact, ni la douceur entre les gens. Pire encore, sous l'impact de la pornographie, les adolescents confondent tendresse et sexualité", déplore Magali Mathé, animatrice des Ateliers Câlins.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.