Bols tibétains : quels sont les bienfaits de cette thérapie par les sons ?

Chargement en cours
Les bols tibétains sont toujours utilisés par les moines bouddhistes.
Les bols tibétains sont toujours utilisés par les moines bouddhistes.
1/2
© Adobe Stock, Microgen

Le bol tibétain use des sons comme démarche de soin pour, métaphoriquement, réaccorder le corps à la bonne fréquence. Les vibrations agissent sur la santé, les maux. Zoom sur cette méthode de sonothérapie, une technique de relaxation ancestrale !

Ces ensorcelants matériaux de médecine douce n'ont pas d'âge certain mais daterait d'au moins un millénaire avant la naissance de Jésus-Christ, peut-être même de l'âge de bronze. La légende veut que des forgerons nomades, adeptes du chamanisme, les aient introduits au Tibet. Plusieurs écoles traditionnelles bouddhistes les ont inclus dans leur pratique lors de leurs séances de méditation et leurs cérémonies avant que l'engouement ne gagne, premièrement, une multitude de pays sud-asiatiques comme le Népal ou l'Inde.

Comment fonctionnent les vibrations ?

Ces bols tibétains sont composés d'un alliage particulier de sept métaux. Ces derniers renvoient à sept astres et sept jours de la semaine mais aussi aux sept chakras. L'argent est associé à la Lune et au lundi, le fer à Mars et au mardi, Mercure est lié à la planète du même nom et au mercredi tandis que l'étain est affilié à Jupiter et au jeudi. Le cuivre est adjoint à la planète Vénus et au vendredi, le plomb à Saturne et au samedi puis l'or au Soleil et au dimanche. Chaque matériau émet des sons et des vibrations qui lui sont propres, à découvrir en passant un maillet (feutre, bois, autres) ou une mailloche sur l'instrument.

Grâce aux résonances des vibrations sonores, il gagne son surnom de "bol chantant". Les fréquences pénètrent le corps et font frémir les molécules d'eau dont le corps humain est composé à 65%. Le phénomène produit est l'équivalent de la réaction d'un verre d'eau à proximité d'une enceinte en fonctionnement. En harmonie avec le son du bol, l'organisme se synchronise. Les effets, différents selon les notes et les sensibilités de chacun, se rapprochent d'un massage interne.

Ce que le bol chantant apporte au corps

Cette pratique de relaxation sonore agit sur le physique, l'émotionnel mais aussi le mental. Les mauvaises ondes sont chassées au profit de celles bienfaitrices. Le corps est apaisé, les conséquences sont multiples : stimulation de la circulation sanguine et des glandes endocrines, niveau de stress abaissé, qualité du sommeil améliorée, reconnexion avec soi-même et éveil de la créativité. Pour atteindre ses sensations de plénitude, il faut être en accord avec le postulat de départ énoncé par le site BonheurEtSanté : "Il y a donc bien une liaison entre phénomènes physiques et répercussions mentales. Cette liaison, que de nombreux psychanalystes et thérapeutes de toutes époques posent comme évidente, il nous la faut croire profondément."

Le site JusteBien précise que le bol tibétain est un outil vers l'autoguérison mais qu'il ne peut pas tout régler : "Sur le plan physique, les bols tibétains peuvent nous accompagner lorsque nous sommes malades, en participant à notre traitement. Ils permettraient aussi de renforcer notre système immunitaire et de soulager de nombreux troubles et maux physiques, tels que les maux de têtes et les problèmes digestifs. Enfin, ils aident à relâcher toutes nos tensions physiques." Son utilisation s'apparente à un doux voyage en quête de son équilibre intérieur : une expérience à tester !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.