5 danses régionales à tester

Chargement en cours
Guinguette, bals musettes, fêtes locales, les danses régionales connaissent un regain d'intérêt.
Guinguette, bals musettes, fêtes locales, les danses régionales connaissent un regain d'intérêt.
1/2
© iStock, suteishi
A lire aussi

Un peu tombées dans l'oubli, les danses traditionnelles ont pourtant le mérite d'être festives et de fédérer les générations. Voici 5 danses régionales à découvrir.

Bals populaires du 14 juillet, guinguettes en été, ces rassemblements estivaux sont l'occasion de se retrouver et de s'amuser autour de danses traditionnelles. Synonymes de joie, de légèreté et de plaisir partagé, les danses régionales et folkloriques sont à pratiquer toute l'année.

À l'origine

Avant l'avènement de la vie moderne, de la télé et des nouvelles technologies, les communautés se réunissaient, sociabilisaient et s'amusaient autour de danses locales. Chaque région créait ses propres chorégraphies avec sa propre identité. Un point commun tout de même : toutes ces danses intégraient du chant ou des instruments traditionnels. Certaines ont survécu de génération en génération grâce à la transmission orale ou par imitation.

La java à Paris

Contre-pied populaire à la valse jugée trop bourgeoise, les Parisiens ont imaginé dans les années 20 une danse de petits pas à trois temps qu'ils voulaient plus libre et aussi un peu plus folle. Imaginez : au son de l'accordéon, la java se dansait si possible collé-serré, les mains de Monsieur posées sur les fesses de Madame. Cette dernière elle, attrapait le cou de son partenaire. Depuis, la java est devenue l'emblème des bals musettes.

La bourrée dans le centre de la France

Cette danse emblématique du Massif Central était très tendance sous... Louis XIV ! Elle se danse à 2 ou à plusieurs, en ligne, en carré, ou en rond, sur deux ou trois temps. La bourré varie selon sa zone d'origine (Auvergne, Limousin, Berry, Morvan). Une constante : les danseurs se croisent et s'entrecroisent sur des petits pas rythmés.

La farandole en Provence

La farandole nous l'avons tous pratiquée enfant à l'école. Cette chorégraphie ancienne, originaire de Provence, symbolisant le cycle de la vie consiste à danser en file ou en cercle en se tenant par la main, en balançant joyeusement les bras et en un jeu de jambes assez sportif. La farandole est une danse folklorique et cardio !

Le quadrille en Corse

La contre-danse qui se pratique à 8 (quatre hommes, quatre femmes) retrouve un second souffle ces dernières années sur l'île de beauté. Dans cette danse régionale, les couples se font et se défont en enchaînant des petites danses indépendantes : les figures. Et pas de risque d'oublier les enchaînements puisque le chjamadore dirige le quadrille en annonçant l'enchaînement des figures.

Le gwoka aux Antilles

Le gwoka c'est à la fois du chant, des rythmes, de la danse pratiqués aux sons du tambour guadeloupéen le ka. Inscrit depuis 2014 au patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'UNESCO, le gwoka tire ses origines de l'esclavage où il était un outil de communication pour les esclaves. Ici, tout est dans l'art de l'improvisation : les participants et le public forment un cercle dans lequel les danseurs entrent tour à tour pour improviser des pas de danse au son du tambour et des chants. Ne reste plus qu'à laisser parler son talent !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.