Rupture 2.0 : qu'est-ce que le zumping ?

Chargement en cours
Avec le confinement, il est devenu habituel de communiquer en vidéo avec ses proches.
Avec le confinement, il est devenu habituel de communiquer en vidéo avec ses proches.
1/2
© Adobe Stock, kasto

Les tendances en matière de relations amoureuses et de ruptures évoluent à toute vitesse, et de nouveaux mots ne cessent de faire leur apparition. Parmi les plus plus récents, le "zumping", un terme qui est né pendant le confinement. Mais en quoi cette nouvelle pratique consiste-t-elle ?

Le confinement a eu bien des impacts sur le quotidien des Français. Ils ont appris à sortir moins souvent, à s'habituer au télétravail, à gérer la solitude loin de leurs proches... Mais ces deux mois d'une période un peu hors du temps ont aussi eu un impact sur la manière dont les ruptures se déroulent. À tel point qu'il existe un nouveau mot pour décrire ces dernières : le "zumping".

Des ruptures via caméra interposée

Tout a commencé après le message posté par une internaute sur Twitter. Julia Moser a posé la question à sa communauté : "Suis-je la seule à m'être faite quitter par Zoom ?". La personne qui partageait sa vie a, en effet, décidé d'utiliser la plateforme de vidéoconférence popularisée par le confinement pour se séparer d'elle. Le tweet a rapidement été partagé plusieurs milliers fois, et a attiré l'attention du journal britannique The Guardian, qui a décidé de s'en inspirer pour créer un nouveau mot : "zumping", contraction entre "Zoom" et "Dumping", qui signifie "se faire larguer".

Julia Moser n'est malheureusement pas la seule à avoir subi une rupture à distance aussi désagréable. Le confinement empêchant certains couples de se rencontrer pour avoir des discussions à coeur ouvert, les ruptures à distance, qui ont longtemps été considérées comme un acte de lâcheté, sont revenues au goût du jour. Pour remonter le moral de la jeune femme fraîchement séparée, les internautes ont décidé de lui partager leurs propres expériences de rupture via Zoom, FaceTime, Skype, mais aussi via les réseaux sociaux, ou encore via PowerPoint. De quoi lui prouver qu'elle n'était pas la seule dans cette situation.

Résultat : The Guardian en a profité pour inventer d'autres mots pour qualifier ces ruptures 2.0. Ainsi, les séparations via l'application House Party sont qualifiées de "Housepumping", et celles qui ont eu lieu via FaceTime sont désormais surnommées "FaceTumping". De nouveaux anglicismes à ajouter à notre vocabulaire, alors que les applications de vidéoconférence sont plus populaires que jamais.

Un boom de rupture à prévoir après le confinement ?

Alors que les Français peuvent de nouveau sortir de chez eux et aller à la rencontre de leurs proches depuis le lundi 11 mai, nombreux sont ceux qui s'inquiètent d'une éventuelle hausse des divorces et des séparations. Le confinement a été difficile à vivre pour bien des couples, qu'ils soient enfermés ensemble ou bien qu'ils n'aient pas pu se voir pendant de longues semaines. La Chine, premier pays à avoir été confiné, a d'ailleurs enregistré une hausse importante des divorces à la fin de son propre confinement, et il pourrait en être de même dans plusieurs pays à travers le monde.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.