Sexe sur la plage, est-ce vraiment raisonnable ?

Chargement en cours
Faire l'amour à la plage, c'est illégal.
Faire l'amour à la plage, c'est illégal.
1/2
© Adobe Stock, WavebreakMediaMicro

Faire l'amour sur la plage est sans doute l'un des fantasmes les plus répandus au monde. Mais en pratique, est-ce vraiment une bonne idée ? La réponse est non, aussi bien d'un point de vue technique que d'un point de vue légal.

L'été est une période propice aux fantasmes, et en particulier lorsqu'ils concernent du sexe en plein air. La chaleur de l'air, les tenues légères ont tendance à donner des envies aux couples. Et parmi les plus répandues, on retrouve évidemment celui du sexe à la plage. Ce fantasme est d'ailleurs le plus courant en été selon de nombreuses études. Bien sûr, ce n'est pas surprenant : l'idée de faire l'amour dans les dunes, avec le bruit des vagues au coucher du soleil est indéniablement romantique. Mais au-delà de l'image très sexy de l'affaire, il y a plein de petits tracas qui risquent de gâcher votre partie de jambes en l'air.

Le sable et le sel sont les ennemis du plaisir

Pour faire l'amour à la plage, deux options s'offrent à vous. La première : le sexe aquatique, au creux des vagues, est évidemment très érotique. Mais l'eau de mer est loin d'être le meilleur des lubrifiants, et assez peu compatible avec les préservatifs. La pénétration risque donc d'être douloureuse, d'autant que le sel sur les muqueuses, ce n'est pas ce qu'il y a de plus agréable.

Autre option : le sexe dans le sable. Romantique ? Oui. Confortable ? Pas vraiment. Non seulement vous risquez de vous brûler la peau lors des frottements sur le sable, mais en prime, celui-ci va s'insérer un peu partout. Avoir des grains entre les fesses ou entre les cuisses, cela peut être douloureux, en particulier lors d'une pénétration. C'est également un coup à déchirer les préservatifs, si vous en utilisez. De quoi casser l'ambiance, donc, mais aussi un risque de repartir au mieux avec une mycose, et au pire avec une IST.

Faire l'amour à la plage, est-ce légal ?

La question du sexe en plein air est plutôt épineuse. Si la plupart des policiers font preuve d'une certaine bienveillance (à condition bien sûr que les contrevenants fassent preuve d'un minimum de discrétion), l'acte en lui-même est effectivement illégal. L'article 222-32 du Code Pénal est formel à ce sujet, et dispose que "l'exhibition sexuelle imposée à la vue d'autrui dans un lieu accessible aux regards du public est punie d'un an d'emprisonnement, et de 15 000 euros d'amende".

Ce texte de loi est valable pour tous les lieux publics, qu'il s'agisse d'un parc, une cabine d'essayage, sur une plage ou dans une voiture. Il y a toutefois une possibilité de détourner quelque peu la loi. Un arrêt de la Cour de cassation de Paris, qui date du 4 janvier 2006, précise que "l'exhibition sexuelle implique que le prévenu expose des parties sexuelles", et "ne peut être déduite, par conséquent, de gestes seulement obscènes". Ce qui signifie que, concrètement, vous prenez moins de risques si vous faites l'amour sur la plage tout en conservant vos vêtements. À vos risques et périls, donc.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.