Sécheresse vaginale : comment réussir à prendre du plaisir ?

Chargement en cours
La sécheresse vaginale peut rendre les rapports sexuels très compliqués.
La sécheresse vaginale peut rendre les rapports sexuels très compliqués.
1/2
© Adobe Stock, Viacheslav Lakobchuk

La sécheresse vaginale est un problème qui peut arriver à tout âge pour plein de raisons et qui peut avoir un terrible impact sur la vie sexuelle et sur le plaisir. Heureusement, ce n'est pas une fatalité. Il existe plusieurs façons de lutter contre ce phénomène.

Bouleversements hormonaux (liés à l'adolescence, à la grossesse ou à la ménopause, par exemple), changement de contraception, stress, médicaments, perturbation de la flore vaginale... Les causes de la sécheresse vaginale sont nombreuses, et ce problème est loin d'être anodin puisqu'il touche une femme sur quatre avant la ménopause, et une femme sur deux après. Or, cette sécheresse vaginale peut avoir un réel impact sur la libido et sur la vie sexuelle en général puisqu'une bonne lubrification est essentielle pour prendre du plaisir et éviter les douleurs, notamment au moment de la pénétration.

Les symptômes ne s'arrêtent d'ailleurs pas à une simple sécheresse. Les personnes concernées peuvent souffrir de rougeurs au niveau des organes génitaux externes, de démangeaisons, d'irritations ou encore d'inflammations locales ainsi qu'une plus grande sensibilité.

Première étape : en parler à un spécialiste

La sécheresse vaginale peut avoir différentes origines. La seule façon d'en avoir le coeur net, c'est de consulter votre médecin ou votre gynécologue. Ces derniers sauront poser les bonnes questions pour comprendre les origines du problème et quels examens réaliser : observation, prélèvement vaginal, bilan sanguin avec des dosages hormonaux... Le tout avec un objectif : trouver la solution adaptée pour un retour à la normale.

Des aides à la lubrification

La solution la plus simple pour lutter contre la sécheresse vaginale consiste à utiliser un lubrifiant en crème ou en gel à l'occasion des rapports, mais il ne s'agit pas d'un traitement de fond. Si le problème est lié à un dérèglement hormonal, votre médecin pourra vous prescrire un traitement hormonal substitutif pour rééquilibrer la situation. Il existe des traitements à base d'oestrogènes qui s'appliquent directement soit sur la vulve (sous forme de gel et de crème), soit au fond du vagin (sous forme d'ovules). Leur but :améliorer le confort lors des rapports. Parlez-en à votre médecin.

Bien sûr, il est essentiel d'avoir une bonne hygiène de vie pour limiter les problèmes : l'alcool et la cigarette peuvent en effet avoir un impact sur la santé à tous les niveaux, même d'un point de vue intime. Enfin, vous pouvez également vous tourner vers des remèdes naturels tels que l'huile de coco, dont les propriétés anti-bactériennes, antifongiques (notamment en cas de mycoses) et hydratantes sont très efficaces pour lutter contre la sécheresse vaginale.

Lubrification ne veut pas dire préparation

Attention toutefois : le lubrifiant peut représenter une tentation de zapper tout le travail de préparation et les préliminaires qui permettent de faciliter la pénétration, puisque cela va "glisser" facilement. Mauvaise idée : c'est le meilleur moyen d'entraîner des douleurs, ce qui serait contraire à l'objectif de la lubrification.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.