Pourquoi le printemps est-il associé à la saison des amours ?

Chargement en cours
Au printemps, on sécrète des hormones et des phéromones qui stimulent la libido.
Au printemps, on sécrète des hormones et des phéromones qui stimulent la libido.
1/2
© Adobe Stock, Halfpoint

On dit souvent du printemps qu'il s'agit de la saison des amours. Tout de suite, voici un petit point, pour comprendre non seulement les origines de cette expression, mais également pour tester sa véracité.

La saison des amours : un concept issu du règne animal

Chez les animaux, le printemps est, avec la fin de l'été, qualifié de saison des amours car celle-ci coïncide avec les phases d'accouplement. Durant cette période, nos amis les bêtes ont ainsi tendance à modifier leurs routines et leurs comportements afin de trouver un(e) ou plusieurs partenaire(s). Or, c'est bien là la différence avec l'être humain qui n'a guère besoin d'une saison particulière pour avoir envie de se reproduire... Même si, comme on va le démontrer, l'arrivée du printemps peut bel et bien impacter sa libido ainsi que ses sentiments.

La luminosité, un vrai booster d'hormones

L'arrivée du printemps rime avec celle des beaux jours et du soleil. Les journées, plus longues et plus lumineuses, favorisent la sécrétion de tout un tas d'hormones, qui, à l'image de la sérotonine et de la dopamine mais aussi des endorphines, boostent fortement le moral et font que l'on se sent généralement mieux dans sa peau. L'effet du soleil peut également faire augmenter sensiblement la production de testostérone et de progestérone qui sont les hormones du désir chez l'homme et la femme. Par ailleurs, la chaleur favorise également l'émission des phéromones. Avec ce climat sensuel, il n'est donc pas étonnant que la température ait tendance à monter, y compris au lit.

L'hiver, l'autre saison des amours ?

Néanmoins, on aurait tort de penser que le printemps est le seul moment propice à la montée de la libido. Les effets suscités par la hausse des températures et l'allongement des jours se prolongent également tout au long de l'été, même si les épisodes de canicule peuvent au contraire avoir un impact négatif sur l'activité sexuelle. A contrario, et à en croire une étude de l'Insee publiée en 2020, les mois de juillet et août sont ceux qui enregistrent le plus de naissances depuis les années 1970 ; des données qui viendraient démontrer un pic de l'activité sexuelle... en hiver. Eh oui, après tout il faut bien se tenir chaud.

Et les sentiments dans tout ça ?

Mais ce n'est pas tout ! En effet, si on parle jusqu'ici beaucoup de libido, qu'en est-il de l'amour avec un grand "A" ? Il est à cet égard intéressant de constater que, durant le printemps, l'être humain a également tendance à produire plus d'ocytocine. Aussi appelée "hormone de l'amour", c'est elle qui nourrit - entre autres choses - le lien d'attachement entre deux partenaires amoureux. Si toutefois nous ne sommes pas tous égaux en termes de production d'ocytocine, on pourrait donc dire que les effets du printemps ont bel et bien un impact sur les sentiments amoureux. Il s'agit non seulement d'une période durant laquelle de nouvelles attractions ont plus de chance de se former mais également d'un moment où l'affection dans un couple va se retrouver renforcée. Au printemps donc, le temps est bon, le ciel est bleu, et c'est aussi, effectivement, la saison des amoureux.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.