Peut-on aimer sans éprouver de désir ?

Chargement en cours
Absence de sexualité ne signifie pas absence d'intimité.
Absence de sexualité ne signifie pas absence d'intimité.
1/2
© Adobe Stock, silverkblack

Dans les esprits, l'amour et particulièrement la vie conjugale sont liés au sexe. Il est d'ailleurs souvent dit que la sexualité est l'un des piliers de couple. Est-ce que cela signifie que sans sexe, il n'y a pas de couple ? C'est en fait plus complexe que ça.

Au sein d'un couple, il y a souvent des décalages sur le plan de la sexualité. Manque de libido lié au stress ou à des tensions dans le couple, ou simplement petit coup de mou passager... Mais il arrive aussi que certaines personnes ne ressentent aucun désir sexuel. Il s'agit d'un phénomène encore méconnu qui s'appelle l'asexualité. Une étude Harris Poll de 2017 estime que c'est 1 à 4% de la population qui serait concernée par ce manque de désir sexuel. C'est donc loin d'être une curiosité, mais un véritable phénomène de société sur lequel il faut se pencher et communiquer.

Aimer sans désir, une source de complexe

Certains discours portent à croire qu'une absence de désir pour un ou une partenaire serait systématiquement liée à une condition pathologique, qu'elle soit physique ou psychologique. Un dérèglement hormonal, une maladie chronique ou encore un traumatisme, les causes médicales d'un manque de libido sont nombreuses. Ceci dit, il s'agit pourtant la plupart du temps d'une simple préférence personnelle. Tout comme un appétit sexuel surdéveloppé, l'inverse peut rester anecdotique.

Là où le bât blesse, c'est lorsque qu'une relation est engagée. Il peut paraître délicat dans le cadre d'une relation amoureuse ou de séduction d'aborder ce manque de désir. Il convient alors de différencier les sentiments de la sexualité. En effet, à l'instar d'une aventure d'un soir où seule l'attirance physique rentre en ligne de compte, une relation sans sexe est tout à fait envisageable en se basant uniquement sur les sentiments. Il est important de partager son ressenti avec son partenaire, au risque de générer de la frustration, voire une sexualité subie.

Couple sans sexe : comment en parler ?

Avant tout, vous pouvez rassurer votre partenaire en lui rappelant justement que l'amour et le sexe sont bien deux choses distinctes. De la même manière, vous pouvez lui signifier que votre désintérêt pour le sexe n'est en aucun cas une répulsion pour le contact physique, bien au contraire. Les contacts physiques, l'affection et la tendresse ne s'expriment pas uniquement par le biais du sexe. Au quotidien, des baisers, des câlins sont des marques d'amour. De la même manière, il est tout à fait possible de créer des moments d'intimité grâce à des massages, des bains partagés et bien d'autres choses. L'intimité n'est pas nécessairement liée à la sexualité !

Libérer la parole des personnes ne ressentant pas de désir est important : ces personnes se sont vues trop de fois moquées voire insultées. Les injonctions à la sexualité sont une problématique réelle et les personnes assexuelles subissent une pression qui peut les blesser au quotidien et au sein de leur couple. Il est essentiel de rappeler que toute activité sexuelle doit se faire avec le consentement de tous les partenaires. Si votre partenaire ne peut pas entendre ce fait, que vous n'avez pas envie de sexe, ce serait passer outre votre consentement. Le tabou est encore présent, en communiquant et en trouvant des personnes compréhensives ce qui peut apparaître comme un problème n'en sera plus un.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.