Peaking : quand l'orgasme peut attendre

Chargement en cours
Le peaking est une technique qui vise à ralentir l'arrivée de l'orgasme.
Le peaking est une technique qui vise à ralentir l'arrivée de l'orgasme.
1/2
© Adobe Stock, Boggy

En matière de sexe, l'orgasme est souvent présenté comme une finalité. Ce n'est pas étonnant : qui n'a pas envie de prendre du plaisir ? Toutefois, si l'objectif est bel et bien d'atteindre cette jouissance, rien ne sert de se précipiter. Découvrez l'art du peaking, ou comment le fait de retarder un orgasme peut permettre de le rendre encore plus puissant.

Repousser un orgasme, se retenir de jouir ? L'idée a de quoi paraître surprenante, en particulier dans notre société où tout le monde semble vouloir avoir tout, tout de suite. Et pourtant, cette pratique baptisée "peaking", qui fait partie de la catégorie du "slow sex", ou sexe en prenant son temps, est de plus en plus populaire à travers le monde. Le dicton "rien ne sert de courir, il faut partir à point" n'a jamais été plus réaliste ! En solo ou avec votre partenaire, le fait de "bloquer" votre orgasme pour prolonger le plaisir peut permettre de décupler ce dernier de manière impressionnante. Cela vaut le coup d'essayer, non ?

Pour apprendre à "peaker", il faut bien se connaître

Si la technique est intéressante, elle ne s'improvise pas. Le peaking est un art qui se travaille sur le long terme, et qui demande de bien connaître son corps. Tracey Cox, la sexologue britannique qui a popularisé cette pratique, recommande sur son blog de réfléchir à votre échelle du plaisir, de manière à identifier ce qui a été votre meilleur orgasme, et de tenter de retrouver les sensations qui vous y ont mené.

Après, tout est une question de rythme et de maîtrise : l'idée est de faire monter petit à petit le plaisir grâce à différentes stimulations, et de ralentir le rythme lorsque l'orgasme approche, ne pas y céder tout de suite, jusqu'à ce qu'il devienne impossible de se retenir. Mais attention : le peaking, c'est aussi trouver le bon équilibre : se retenir trop longtemps de jouir peut parfois devenir douloureux pour certaines personnes. Tandis que pour d'autres, cela va tout simplement bloquer la jouissance, les empêchant d'atteindre l'orgasme, ce qui est loin d'être l'objectif.

Le peaking, un exercice qui se pratique seul ou à deux

Comme bien souvent en matière de plaisir, l'idéal est de connaître ce qui vous fait décoller. Pour apprendre à maîtriser le peaking, vous pouvez commencer par étudier votre corps en solo : la pratique de la masturbation est idéale pour découvrir ce qui vous fait du bien, et le ou les meilleurs moyens d'atteindre l'orgasme. D'ailleurs, rien ne vous empêche de prolonger votre plaisir en solo pour bénéficier de meilleurs orgasmes !

Si vous êtes en couple, le peaking peut aussi devenir un véritable jeu sexuel, durant lequel vous et votre partenaire faites petit à petit grimper l'intensité. C'est l'occasion de vraiment prendre son temps sous la couette, d'explorer les différents types de préliminaires, de s'arrêter, de recommencer, et enfin, de s'envoler au 7e ciel en duo. Car après tout, quoi de mieux que d'atteindre l'orgasme au même moment que son partenaire ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.