Le porno féministe : ça change quoi ?

Chargement en cours
Les besoins des femmes en matière de pornographie sont différents.
Les besoins des femmes en matière de pornographie sont différents.
1/2
© iStock, millann

Lorsqu'on est une femme, regarder un film porno peut être gênant. Et pour cause, les contenus proposés sont bourrés de stéréotypes et l'image et le corps de la femme sont souvent dénigrés. Pour lutter contre ce phénomène, un mouvement est né, celui du porno féministe.

Avec l'arrivée d'Internet, le porno est devenu l'une des industries de divertissement les plus consommées au monde. Sur la Toile, une recherche sur trois est liée à un contenu X. Selon une enquête de France Inter, "les sites qui lui sont dédiés font plus de trafic que Netflix, Amazon et Twitter réunis". Néanmoins, beaucoup de femmes avouent se sentir mal à l'aise face aux contenus proposés par les sites traditionnels de par la position quasi-systématique de la femme comme objet. Pour répondre aux besoins de la gent féminine, des réalisatrices et actrices de l'industrie ont décidé de militer pour proposer des contenus pornographiques plus diversifiés, éthiques et égalitaires.

Les caractéristiques principales du porno féministe

Dans un entretien accordé à l'AFP, la réalisatrice et ex-actrice Ovidie s'est confiée sur sa vision de ce type de contenus. "Le porno féministe s'inscrit dans une sorte de combat contre la misogynie sur le même terrain et avec les mêmes armes que le X mainstream. En se réappropriant le média pornographique, il proclame : on ne va pas laisser cela uniquement dans les mains des hommes", expliquait-elle dans le cadre du Festival du film porno qui se tenait à Berlin en octobre 2018.

Le porno féministe propose aussi davantage de diversité de physiques. Adieu les femmes objets siliconées : les corps des actrices sont plus en phase avec la réalité. Les hommes "uniquement réduits à leur pénis dans le porno grand public", selon les propos de Laura Meritt - spécialiste du mouvement - à La Croix, y trouvent aussi leur compte puisqu'ils sont davantage mis en valeur.

La place du scénario

Dans le porno hétérosexuel classique, le scénario est souvent le même : cunnilingus, fellation, pénétration et éjaculation, en sachant que les préliminaires féminins sont généralement moins longs. Dans le porno féministe, ce schéma est brisé et laisse place à un rapport sexuel plus spontané, moins machinal. Dans une démarche de coller à la réalité, le rapport ne se termine pas tant que les deux personnages n'ont pas atteint l'orgasme et ce, même si l'homme jouit avant sa partenaire.

Ce n'est pas tout, le contexte a aussi son importance. Selon Michelle Schnaidman, co-fondatrice du site de pornographie féministe Bellesa dans un entretien accordé à Metro : "Les femmes vivent leur sexualité différemment des hommes, donc il est logique que le contenu soit différent. Les femmes veulent un scénario, du réalisme et des hommes attrayants. Nous l'appelons le 'carburant à fantasmes'."

Dans un entretien accordé à Konbini, la réalisatrice Lucie Blush confie : "C'est plus chaud, plus intime et plus excitant, je pense. C'est pas juste une suite de positions, tu ressens plus de choses. Les acteurs sont des gens qui veulent exprimer quelque chose de vrai, c'est l'occasion de montrer leurs fantasmes, ce qui les touche vraiment." Et de conclure : "J'espère que ceux qui regardent mes films y repensent plus tard, que ça leur donne des idées et qu'ils essayent d'expérimenter des choses avec leurs mecs ou leurs meufs."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.