Comment pimenter la position du missionnaire ?

Chargement en cours
Le missionnaire est considéré comme la position sexuelle la plus classique.
Le missionnaire est considéré comme la position sexuelle la plus classique.
1/2
© Adobe Stock, ivan kmit

Parmi les positions les plus connues du Kamasutra, le missionnaire est sans doute la plus connue, mais aussi la plus sous-cotée. Considérée comme classique, un peu barbante, elle est boudée par certains couples qui recherchent des sensations plus originales. Pourtant, il suffit parfois de pas grand-chose pour donner un tout autre potentiel à cette position emblématique.

La position du missionnaire, c'est un peu le B. A. Ba du sexe. Romantique à souhait, elle se pratique avec l'homme allongé sur sa partenaire, entre ses cuisses, et permet de faire l'amour les yeux dans les yeux, tout en s'embrassant, se câlinant. Elle n'en est pas moins torride, puisqu'elle permet de moduler la puissance des coups de reins pour un résultat plus ou moins intense. Mais elle souffre pourtant de sa réputation trop "classique" pour être véritablement appréciée à sa juste valeur.

Jeux de jambes

Il suffit d'un petit rien pour transformer totalement les sensations du missionnaire. Par exemple, en relevant ses jambes. Plusieurs degrés d'élévation sont possibles selon votre souplesse. Dans la position du tigre, la femme relève ses jambes de façon à appuyer le creux de ses genoux contre les bras de son partenaire. Un changement tout simple, mais qui permet non seulement une plus grande liberté de mouvement pour votre partenaire, mais aussi une pénétration plus profonde, plus sauvage.

Si vous vous sentez encore plus aventureuse, la position de l'Indra pourrait vous séduire. Cette fois-ci, toujours allongée sur le dos, ce sont vos pieds qui vont venir se coller au torse de votre partenaire, bien à plat, vos jambes pliées de manière à ce que vos cuisses touchent votre poitrine. Gardez les genoux bien serrés pour un maximum de sensations.

Enfin, dernière option pour les plus souples, la position de l'enclume. Cette fois-ci, l'homme ne sera pas tout à fait en contact avec vos pieds - ce que devraient apprécier les podophobes - mais avec vos chevilles ou vos mollets, qui viendront se poser sur ses épaules. Encore une fois, le but est d'obtenir une pénétration plus profonde. Pour intensifier les sensations, ce dernier peut soit rester bien droit, en appui sur ses genoux, ou bien s'allonger et prendre appui sur les jambes de sa partenaire. Cela demande une certaine souplesse et une certaine résistance de la part de la femme, mais les sensations sont au rendez-vous.

Osez les sextoys !

Ce n'est pas parce que la position du missionnaire vous impose d'être collé-serré que vous ne pouvez pas la pimenter à l'aide de quelques jouets coquins. L'option la plus populaire ? Les anneaux péniens vibrants, qui se placent à la base du pénis, et qui vont venir frotter sur le clitoris pour une double stimulation ultra efficace pour atteindre l'orgasme. Autre possibilité, si vous appréciez le sexe anal, l'utilisation d'un plug anal (chez l'homme comme chez la femme) pourra rendre la pénétration encore plus intense en multipliant les sensations. Un plaisir étonnant, mais qui devrait vous faire oublier le côté classique du missionnaire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.