Addiction au sexe : quelles solutions pour s'en sortir ?

Chargement en cours
La dépendance sexuelle peut parfois être vécue comme un enfer.
La dépendance sexuelle peut parfois être vécue comme un enfer.
1/2
© iStock, torwai

La rédaction

L'addiction au sexe est très handicapante au quotidien pour la personne qui en souffre. Elle se manifeste par des comportements sexuels compulsifs et répétés, aux conséquences négatives sur la vie de l'individu touché, mais aussi sur son entourage. Heureusement, il existe des solutions pour en sortir.

Qu'est-ce que la dépendance sexuelle ?

Une personne qui souffre de dépendance sexuelle affiche un besoin compulsif de sexe. Ce rapport au sexe est permanent, incontrôlable et répétitif. Cette dépendance peut prendre plusieurs formes :

• La masturbation compulsive ;

• Le cybersexe ;

• La consommation excessive de contenus pornographiques ;

• Des rapports sexuels anonymes ou tarifés ;

• La séduction compulsive ;

• L'exhibitionnisme ;

• Le voyeurisme ;

• Le fétichisme ;

• La fréquentation excessive de clubs de strip-tease, échangistes ou de salons de massage proposant des prestations sexuelles.

Les personnes accros au sexe doivent assouvir leurs besoins compulsifs pour réduire leur anxiété. Mais les conséquences de cette dépendance sont destructrices : dépression, honte, isolement, difficultés relationnelles au sein du couple mais aussi au travail, culpabilité, risque accru de co-addictions (tabac, drogues, alcool), exposition aux infections sexuellement transmissibles (IST).

Dépendance sexuelle : comment la repérer ?

Le diagnostic de dépendance sexuelle est posé en présence de plusieurs critères cliniques. L'Institut Fédératif des Addictions Comportementales (IFAC) a établi un questionnaire composé de 11 items permettant de savoir si oui ou non la personne est accro au sexe. L'addiction sexuelle est suspectée quand la personne interrogée répond positivement à 5 questions ou plus. Elle n'est pas basée uniquement sur l'hypersexualité. Elle repose également sur :

• Une perte de contrôle pendant le comportement addictif ;

• La mise en danger d'une relation affective importante ou d'un travail à cause des besoins sexuels compulsifs ;

• Une irritabilité et une anxiété importantes lors des tentatives d'arrêt ou de réduction de la pratique sexuelle.

Comment soigner l'addiction au sexe ?

Comme l'addiction à l'alcool, à la drogue ou au jeu, l'addiction sexuelle est une maladie évolutive qui peut avoir des conséquences dévastatrices sur la santé mentale et physique de la personne touchée. Contrairement aux autres addictions où il est nécessaire de supprimer l'objet addictif pour s'en sortir, il n'est pas possible, ni envisageable de supprimer la sexualité, mais plutôt les comportements sexuels compulsifs.

Pour ensuite pouvoir laisser la place à une sexualité saine et épanouie. Le traitement de la dépendance sexuelle repose principalement sur la psychothérapie avec un thérapeute sensibilisé à ce problème. Cela peut être un psychologue, un psychanalyste, un thérapeute de couple ou encore un psychiatre. Celui-ci fait, dans un premier temps, un état des lieux de l'addiction sexuelle : comment se manifeste cette addiction au quotidien, quelles sont les émotions et pensées qui motivent les pratiques sexuelles compulsives. Ensuite, le spécialiste va aider le patient à réduire ses comportements compulsifs sexuels autant que possible en mettant en place des stratégies d'évitement comme ne plus fréquenter les lieux où la tentation sexuelle est forte, supprimer les connexions internet pour ne plus aller sur les sites de sexe, mais aussi en mettant en place des exercices (relaxation, méditation, visualisation mentale) permettant de gérer une envie de sexe très forte. Il peut également lui proposer des comportements alternatifs plus sains.

Il existe également un groupe d'entraide, les DASA (Dépendants affectifs et sexuels anonymes), qui propose un traitement basé sur 12 étapes et 12 traditions selon le modèle établi par les Alcooliques Anonymes (AA). Cette association propose un parrainage et des réunions aux personnes souhaitant mettre fin à leurs comportements de dépendance affective et sexuelle.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.