5 histoires embarrassantes du premier soir

Chargement en cours
Les premières nuits ne sont pas toujours aussi incroyables qu'on le voudrait.
Les premières nuits ne sont pas toujours aussi incroyables qu'on le voudrait.
1/2
© Adobe Stock, Maridav

Azza Kamaria

Le premier soir peut s'avérer moins idyllique que prévu. Ces cinq témoignages sont la preuve que tout n'est pas toujours rose.

Douche froide

"Ben et moi nous fréquentons depuis plusieurs semaines. Il est séduisant, intelligent, drôle et me regarde avec des yeux qui me font me sentir irrésistible. Un soir, à la suite d'une belle soirée dans mon restaurant préféré, il me propose de rentrer avec lui, j'accepte tout de suite. Après une nuit qui n'a fait que confirmer mon opinion à son sujet, je croise, en sortant de la douche, son petit frère passé à l'improviste. Encore en serviette, ce dernier me fait la bise et me lance "Enchantée, tu dois être Julia, mon frère m'a beaucoup parlé de toi"...Je m'appelle Clémence." Clémence, 24 ans.

Esprit d'équipe

"J'étais en vacances avec des amies à Miami quand j'ai rencontré Jimmy, un basketteur de 1m90 dans une célèbre équipe américaine. Une gueule d'ange, un corps de rêve et de bonnes manières, j'avoue avoir été séduite assez rapidement. Un soir après le dîner, mes amies et moi le rejoignons avec ses coéquipiers dans un club huppé de la ville. Je n'avais qu'une hâte, rentrer avec lui. Le moment fatidique arrive et nous nous dirigeons vers son hôtel. Quand Jimmy ouvre la porte de la chambre, je constate qu'il y a deux autres lits (très très) occupés dans la pièce et qu'il espérait que nous pourrions rejoindre les parties de jambes en l'air déjà en cours. Autant dire que j'ai pris mes jambes à mon coup !" Audrey, 33 ans.

Le sens du détail

"Quand je sais que je vais avoir une nuit agitée pour la première fois avec un homme, je préfère n'avoir aucun poil sur le corps. Si habituellement, je m'y prends à l'avance et opte pour un rendez-vous chez l'esthéticienne pour une épilation complète, le soir où Nicolas devait venir chez moi, j'ai dû improviser. À quelques dizaines de minutes de son arrivée, j'ai repassé un coup de rasoir pour être sûre de ne rien laisser dépasser, puis j'ai nettoyé l'appareil. Une fois sur place, ce dernier demande à utiliser la salle de bains. Seul hic, il a pu faire le constat d'une masse conséquente de poils dans l'évier que j'avais oublié de nettoyer." Émilie, 38 ans.

Ça sent le gaz

"Depuis plusieurs mois, Clément et moi nous tournions autour. Après de multiples balades sur les quais parisiens, des dîners, des verres et des centaines de textos, le grand soir a fini par arriver. Nous n'étions pas vraiment ensemble mais j'espérais que ce soir marquerait le début d'une belle relation. Stressée, je n'avais rien avalé de la journée. Quand je l'ai rejoins chez lui, un dimanche soir, il m'a proposé du cidre rosé car tous les magasins étaient fermés. Je me suis laissée tenter. Très mauvaise idée, une fois au lit, une terrible envie de me soulager m'a pris. Tellement que je n'arrivais plus à me concentrer sur nos affaires et il a fini par abandonner. Dans la nuit, j'ai été réveillée à trois reprises par mes propres flatulences... Je ne l'ai jamais rappelé... Et lui non plus !" Valentine, 30 ans.

All by myself

"Antoine et moi avions été présentés lors d'un séjour entre amis et le courant est tout de suite passé mais nous ne sommes jamais allé plus loin que des baisers. Pendant plusieurs semaines nous n'avons pas cessé de nous parler, seul hic, je suis à Paris et il vit à Rennes. Il finit par me rendre visite dans la capitale et nous sortons dîner et buvons un peu. Une fois rentrés chez moi, je m'absente quelques instants dans la salle de bains, me rafraîchis et enfile une nuisette achetée pour l'occasion. Quand je reviens dans la chambre, il dort profondément. Vous avez dit 'solitude' ?" Célia, 28 ans.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.