Vers la fin de la mention "hypoallergénique" dans les cosmétiques ?

Vers la fin de la mention "hypoallergénique" dans les cosmétiques ?
Une recommandation suivie par plusieurs marques afin de ne plus tromper les consommateurs.

Léandro Carvalho

Face aux multiples stratagèmes des enseignes de cosmétiques visant à booster - au détriment des consommateurs - leurs ventes, les mentions "hypoallergéniques" et bien d'autres seront prochainement supprimées des emballages.

Depuis le 1er juillet 2019, l'Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité recommande à toutes les marques de cosmétiques de justifier leurs allégations. Ces mentions comme "hypoallergénique" ou encore "sans allergène", souvent présentes sur les étiquettes, peuvent induire en erreur le consommateur sur les réactions allergiques qui peuvent en découler.

Pas pour toutes les allégations

Toutefois, cette mesure demande du temps avant d'entrer complètement en vigueur. Concernant la mention "hypoallergénique", elle ne figurait jusqu'à présent que sur des produits qui n'avaient pas de substances supposées allergisantes. Mais cela n'a pas manqué d'alerter des marques qui se sont engagées à faire disparaître leurs mentions trompeuses. Une bonne nouvelle pour les consommateurs plus sensibles aux allergies ou ayant des peaux à risques qui n'auront ainsi plus l'occasion d'être dupés lors de leurs prochains achats de cosmétiques.

À Top Santé, Anne Dux, directrice des affaires scientifiques et réglementaires de la Fédération des entreprises de la beauté confie, à ce sujet que les mentions "demeurent quand il s'agit d'allégation intéressante, qui permet de choisir en connaissance de cause. Par exemple : sans alcool dans un bain de bouche, sans acétone dans un vernis à ongles pour les consommatrices qui n'en veulent pas". Il faudra juste que les marques en question le prouvent !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.