Une femme crée des faux-cils adaptés aux patientes atteintes d'un cancer

Une femme crée des faux-cils adaptés aux patientes atteintes d'un cancer
Les faux-cils pensés par Codilia Gapare sont composés d'une bande adhésive pour une meilleure tenue. Photo non contractuelle.

Quatre ans après s'être fait diagnostiquer un cancer du sein, Codilia Gapare, une femme d'affaires britannique, décide de lancer sa marque de faux-cils adaptés aux patients en chimiothérapie. Une démarche qui a pour but d'affronter la maladie sans bafouer sa féminité.

"Quand on m'a annoncé que j'étais touchée par le cancer, mon monde s'est arrêté", se souvient Codilia Gapare, qui a récemment accordé un entretien à la BBC. Elle explique alors que son véritable refuge devient la féminité, qu'elle utilise en rempart contre l'impact de la chimiothérapie sur son physique, mais aussi sur son moral. Son motto ? Rouge à lèvres vif, blush pétant et robes à paillettes.

Un choix beauté limité

Pourtant, Codilia Gapare ne tarde pas à constater l'absence d'alternative face à la perte de ses cils. En effet, il n'existe alors dans le commerce aucune marque de faux-cils adaptés aux personnes sous chimiothérapie. La colle des produits existants est inadaptée au système immunitaire affaibli des malades, sans compter le fait que la fixation est difficile, en raison de l'absence de cils qui aident généralement à maintenir les extensions.

C'est pourquoi en 2018, la femme d'affaires décide de lancer C-Lash, sa propre marque de faux-cils. Un produit adapté aux patientes en chimiothérapie mais aussi aux personnes souffrant d'alopécie ou de trichotillomanie (conditions provoquant la perte de poils et/ou de cheveux). Composés d'une bande adhésive invisible, ces faux-cils sont disponibles en ligne sur le site Boots, au prix de 5£25 (un peu plus de 6 euros).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.