Sylvie Tellier, "maman et femme", critique les concours de beauté pour enfants

Sylvie Tellier, "maman et femme", critique les concours de beauté pour enfants
Sylvie Tellier lors projection exceptionelle de "La Reine des Neiges 2" au Grand Rex à Paris le 13 novembre 2019.

Invitée d'Anne Roumanoff sur Europe 1, vendredi 13 novembre 2020, Sylvie Tellier a confié qu'elle n'encourageait pas la tenue des concours de mini-miss, qui s'adressent généralement à des enfants âgés de moins de dix ans. Explications.

Invitée au micro d'Anne Roumanoff sur Europe 1, Sylvie Tellier est venue faire la promotion de son livre "Miss France 1920 - 2020", paru le 5 novembre dernier. Au cours de l'entretien, la directrice générale de la société Miss France a profité de l'occasion pour exprimer ses réticences envers les concours de mini-miss, qui font pourtant fureur du côté des États-Unis.

"Je ne pourrais pas diriger ce genre de concours"

Interrogée sur cette prise de position, la businesswoman de 42 ans a précisé qu'elle ne souhaitait pas que ces concours soient interdits. "Il y a de la place pour ces concours. Je ne juge pas et je ne critique pas les concours de mini-miss (...) Mais moi, en tant que maman et en tant que femme, je ne pourrais pas diriger ce genre de concours", a-t-elle tempéré, avant de poursuivre : "Je suis maman d'une petite fille qui a 6 ans et qui est fan de La Reine des neiges et de Miss France (...) Je ne pourrais pas dire à 6 heures du matin 'Allez, je te mets des bigoudis chauffants et on est parti !'." D'autant plus que ces élections peuvent être vécues de façon très violente pour les adultes, comme l'a rappelé Miss France 2002. Une violence qui pourrait ainsi être décuplée pour des enfants.

"Le concours Miss France s'adresse à de jeunes femmes entre 18 et 25 ans parce qu'on veut qu'elles soient majeures (...) On parlait tout à l'heure de féminisme, donc de liberté de choix. Je ne sais pas si c'est toujours le cas. (...) Je ne pense pas qu'une petite fille ait ce recul nécessaire pour savoir si elle est prête à exposer un jugement (...) Miss France est un concours de beauté. On va vous juger sur des critères intellectuels, mais avant tout sur des critères physiques. C'est très violent. Et je peux vous dire que même à 18 ans, on a du mal à faire face à toutes ces critiques", a-t-elle conclu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.