Selon une étude, pleurer entre 19h et 22h ferait perdre du poids

Selon une étude, pleurer entre 19h et 22h ferait perdre du poids
Pleurer favoriserait la perte de poids.

D'après une étude américaine pour le moins insolite, voire improbable, pleurer favoriserait la perte de poids. Mais attention, si cela vous tente, ne dégainez pas vos mouchoirs tout de suite, et attendez plutôt ce soir pour vous lâcher ! Explications.

Après avoir bien pleuré et extériorisé ses émotions, on dit souvent qu'on se sent plus légère, comme libérée d'un poids... Et bien sachez qu'au-delà de la métaphore, cette perte de poids imaginaire pourrait être bien réelle selon la science. En effet, d'après une étude américaine relayée par le site Times Now News le 29 juin 2019, le fait de pleurer à chaudes larmes permettrait de diminuer la masse corporelle.

Une question d'hormones

Selon Aaron Neufeld, le chercheur et docteur américain à l'origine de l'étude, il existe 3 grands types de larmes : d'abord, celles qui servent à maintenir l'hydratation des yeux, puis celles qui permettent de les nettoyer en cas d'irritations. Et enfin, celles qui nous intéressent le plus concernant la perte de poids : les larmes provoquées par les émotions (joie, peine, colère, stress, douleur physique...).

En effet, les larmes psychiques permettent d'évacuer les émotions, et donc de réduire le taux de cortisol (appelé souvent "hormone du stress") dans l'organisme. Pour rappel, le cortisol contribue à stocker les glucides et les lipides, tout en favorisant l'appétit.

De fait, en diminuant le taux de cortisol, on stockerait moins de mauvaises graisses pour perdre in fine du poids. Mais pourquoi entre 19h et 22h ? Tout simplement parce que c'est le moment de la journée où l'on serait naturellement les plus émotives...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.