Se botoxer les aisselles : la nouvelle tendance anti-transpiration

Se botoxer les aisselles : la nouvelle tendance anti-transpiration
Le botox permet de stopper la transpiration des aisselles.

Aurélie Ngambi

En plus d'être le produit star pour lutter contre les effets de l'âge, le Botox est désormais utilisé par les médecins pour stopper la transpiration des aisselles. Zoom sur cette technique "miracle" qui fait de plus en plus d'adeptes.

Appelé aussi toxine botulique, le Botox est un remède redoutable pour se débarrasser de la transpiration des aisselles. Injecté sous la peau, il permet en effet de bloquer la transmission nerveuse aux glandes sudoripares, ces mêmes glandes responsables de l'écoulement de sueur. Résultat, la zone traitée ne sue plus pendant 4 à 9 mois, en fonction des différents cas.

C'est donc un recours très pratique pour rester au sec en toute circonstance, notamment pour celles qui transpirent beaucoup.

Une technique en pleine exposition

Ces derniers mois, ce traitement a été testé et approuvé par de nombreuses célébrités, à l'image de la top model américaine Chrissy Teigen. "Je me suis fait botoxer les aisselles. C'est clairement la meilleure décision que j'ai prise. Je peux à nouveau porter de la soie sans la tremper. Woohoo !", s'exclamait la femme de John Legend mardi 13 août 2019 sur Instagram, en partageant une vidéo de sa séance dans sa story.

Bien qu'elle soient très efficaces, les injections de Botox demeurent assez coûteuses. Il faut compter au minimum 500 euros pour chaque séance. À savoir, en cas d'hyperhidrose (transpiration excessive) diagnostiquée par un médecin, celles-ci peuvent être remboursées par la Sécurité sociale.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.