Sarah Ferguson avoue avoir eu recours à la médecine esthétique

Sarah Ferguson avoue avoir eu recours à la médecine esthétique
Sarah Ferguson à la soirée de gala "Luminous BFI" à la salle Roundhouse à Londres, le 1er octobre 2019.

Alors qu'elle soufflera sa 60e bougie le 15 octobre 2019, Sarah Ferguson fait tout son possible pour rester jeune et belle, et cela passe par des petits coups de bistouri. Un choix peu commun pour une duchesse mais totalement assumé.

Lors d'une longue interview accordée au Daily Mail ce mercredi 9 octobre, Sarah Ferguson s'est livrée en toute transparence sur la médecine esthétique. Et c'est sûrement la première fois qu'une tête couronnée brise ce grand tabou. La duchesse d'York et ancienne épouse du prince Andrew, second fils de la reine Élisabeth II, a en effet reconnu avoir fait des injections de botox et des liftings avant le mariage de sa fille, Eugénie d'York, en octobre 2018.

Bien aidée par la médecine esthétique

"Le bonheur brillait en moi parce que ma fille allait se marier. J'étais si fière. (...) Quand je suis passionnée par quelque chose, mes yeux brillent. Et au-delà de ça, c'est la joie d'Eugénie qui m'a fait paraître jolie. Mais j'ai eu recours à un traitement au laser sur le visage, ce qui m'a aussi aidé", a-t-elle expliqué. Une intervention "sans douleur, non invasive, sans temps de récupération et accomplie en moins de 90 minutes", comme l'a précisé le magazine britannique.

Dans la foulée, Sarah Ferguson a déclaré que le Dr Gabriela Mercik était à l'origine de son traitement. Une femme qu'elle a rencontrée en 1992 et qu'elle considère désormais comme son amie. "Je suis très loyale envers mes amis", a-t-elle précisé. Quand Dr Gabriela Mercik a ouvert son centre de médecine esthétique à Londres, la maman de Béatrice et Eugénie est donc devenue l'une de ses fidèles patientes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.