Rachida Dati, attaquée sur son physique : "La lâcheté, ça aide"

Rachida Dati, attaquée sur son physique : "La lâcheté, ça aide"
Rachida Dati au Festival Automobile International à Paris, le 27 janvier 2016.

Après son passage dans L'émission politique sur France 2 le 24 janvier 2019, la maire du VIIe arrondissement de Paris a été vivement critiquée sur son physique. Elle a répondu au micro de France Inter le 29 janvier.

Accoutumée aux critiques en tout genre depuis son arrivée au gouvernement de Nicolas Sarkozy, Rachida Dati connaît le monde impitoyable qu'est celui de la politique. Mais la députée européenne, en plus d'être jugée sur ses actes et ses propos, est souvent sujette aux attaques sur son physique. Celle qui avait témoigné en octobre dernier dans le numéro de Marie Claire sur le sexisme dont elle a été victime en politique, dénonce aujourd'hui la lâcheté des critiques sur les réseaux sociaux, après en avoir été la cible il y a quelques jours.

"Est-ce qu'on a le droit de ne plus avoir 20 ans ?"

Interrogée par Léa Salamé sur les moqueries dont elle a été victime, Rachida Dati a répondu sans détour, soulignant que ses proches étaient les plus touchés dans l'histoire. "J'ai une famille, j'ai une vie personnelle et intime, ils les lisent et ça leur fait beaucoup de peine. On s'attaque, pour l'essentiel, à mon physique", a commencé par dire l'ancienne ministre de la Justice avant d'enchaîner : "Pour les hommes, jamais ! Je ne pense pas que vous voyiez défiler devant vous des hommes formidables, très beaux, parfaits. Est-ce qu'on a le droit de ne pas avoir envie d'être maquillée, d'être mal maquillée, de ne pas être coiffée, d'être fatiguée, de ne plus avoir 20 ans (...) sans qu'on puisse se faire agresser, violenter, systématiquement par des anonymes. Comme toujours, la lâcheté et l'anonymat, ça aide."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.