Pourquoi perd-on nos cheveux en automne ?

Pourquoi perd-on nos cheveux en automne ?
La chute saisonnière est naturelle.

Perdre davantage ses cheveux en automne est un phénomène totalement naturel. Découvrez pour quelles raisons la chute capillaire saisonnière est (presque) inévitable.

Chaque jour, toutes les femmes en bonne santé perdent en moyenne entre 50 et 100 cheveux. D'ailleurs, vous le remarquez sûrement au quotidien lorsque vous faites un shampoing sous la douche, mais également lorsque vous démêlez vos longueurs à l'aide d'une brosse. Et dès que l'automne pointe le bout de son nez, cette chute capillaire s'intensifie, ce qui peut mettre un sacré coup au moral...

Une chute capillaire naturelle

Mais pas d'inquiétude, ce phénomène fait partie intégrante du processus de renouvellement de vos cheveux. "Au printemps et en été, les rayons solaires augmentent la sécrétion des hormones qui régissent la croissance des cheveux et provoquent une réaction comparable à celle des plantes : accélération de la pousse durant les mois chauds et chute plus abondante à la rentrée, pour les cheveux parvenus en fin de cycle de vie", précise Hélène Clauderer, Directrice du Centre Clauderer, dans un article rédigé pour le site Doctissimo.

Et l'experte de conclure, en vous conseillant de donner un petit coup de pouce à votre chevelure : "Tout dépend de l'état de votre chevelure. Si la densité de vos cheveux a déjà tendance à diminuer, il est essentiel de suivre un traitement de soutien. Mieux vaut d'ailleurs entreprendre ce traitement, avant même que la chute ne s'installe complètement."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.