Mort de Jean-Louis David à 85 ans : comment il a révolutionné la coiffure

Mort de Jean-Louis David à 85 ans : comment il a révolutionné la coiffure
En 1970, Jean-Louis David invente la coupe dégradée.

Le 3 avril 2019, Jean-Louis David, pionnier français de la coiffure franchisée et inventeur du dégradé, s'est éteint à l'âge de 85 ans. Retour sur une carrière exceptionnelle.

Un visionnaire

En 1961, Jean-Louis David ouvre son premier salon, avenue de Wagram à Paris. Doté d'un flair sans pareil, le jeune coiffeur comprend alors l'intérêt des franchises et applique le concept à l'univers intimiste du salon de coiffure. En 1966, il ouvre son second salon parisien dans le VIIIe arrondissement, Jean-Louis David International. Ce dernier permet la diffusion du nom de l'enseigne et lui établit une clientèle solide. Créatif, il réalise son coup de maître en 1970 avec l'invention du dégradé qui connaît une forte demande de la part des clientes.

Une notoriété à l'international

Aujourd'hui, l'enseigne compte plus d'un millier de salon à travers le monde notamment en France, en Italie, en Espagne, en Belgique, en Suisse, au Portugal, en Pologne, en Russie, au Qatar et en République Dominicaine. À cheval sur le savoir-faire irréprochable de la marque, Jean-Louis David privilégie une formation régulière imposée à tous les collaborateurs une fois par an, de Lille à Marseille en passant par l'étranger.

La photographie

Si Jean-Louis David avait l'oeil pour sublimer la beauté par les cheveux, il savait aussi la mettre en valeur par l'objectif. Dans les années 1960, il assiste plusieurs photographes de renom comme Herb Ritts ou Helmut Newton. La femme de ce dernier, June, lui signera d'ailleurs certaines campagnes d'affichage pour ses salons, à l'esprit moderne et décalé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.