Michel Cymès : ses conseils pour éviter la prise de poids pendant le confinement

Michel Cymès : ses conseils pour éviter la prise de poids pendant le confinement
Michel Cymes lors de la 21ème édition de la "Forêt des livres" à Chanceaux-prés-Loches, le 28 août 2016.

Alors que les Français sont de nouveau confinés, il va falloir songer à prendre soin de sa santé et de son corps. Et pour cela, on peut compter sur les conseils avisés du "Docteur Good", Michel Cymes. Interrogé par Le Parisien, dimanche 8 novembre 2020, le médecin et animateur a livré sa routine quotidienne pendant le confinement.

Pas facile de garder la ligne quand on est contraint de rester chez soi. Les distractions en tous genres, surtout culinaires, sont parfois nombreuses et très tentantes... Mais Michel Cymes est formel : il ne faut pas se laisser aller. "C'est une catastrophe. Tout le monde a pris entre 1,5 kg et 2 kg pendant le premier confinement, déclare-t-il. Quand j'ai un petit coup de fringale, je prends une poignée d'amandes, ça m'évite de plonger sur des gâteaux ou du saucisson. Je bois aussi beaucoup d'eau".

Une question d'organisation

"J'organise mes journées comme je le ferais au bureau, en m'imposant un planning, (...) Je démarre ma journée en lisant la presse, puis mes mails. Ensuite, cela dépend de mon agenda", dévoile l'animateur de 63 ans. Pour lutter contre la sédentarité, il explique se lever très régulièrement : "Je ne travaille pas assis en permanence (...) J'ai même un pupitre de musique sur lequel je pose les documents que j'ai besoin de lire. Ça ne coûte pas cher et permet de travailler debout. Je remplace aussi régulièrement ma chaise de bureau par un swiss ball, les grands ballons gonflables. Une fois assis dessus, vous êtes tout le temps en mouvement. Ça force à vous tenir droit et à muscler inconsciemment vos abdominaux profonds."

Mais ce nouveau mode de vie ne se résume pas qu'à cela. En permanence à la maison, la barrière entre vie professionnelle et personnelle s'affine considérablement. Il est donc essentiel de prendre des moments pour soi, notamment en faisant du sport. "C'est un vrai sas de décompression et un rendez-vous avec soi-même (...) L'activité physique est le meilleur antidépresseur qui soit", affirme Michel Cymes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.