Maquiller un coup de soleil : fausse bonne idée ?

Maquiller un coup de soleil : fausse bonne idée ?
Un coup de soleil est vite arrivé, mais comment le traiter ?

Marine Cournede

Voici une situation à laquelle bon nombre de femmes ont été confrontées après une exposition un peu trop prolongée. Mais si ce réflexe, certes humain, est le premier qui vous vient en tête après une méchante surchauffe, peut-être faut-il songer à mettre la pédale douce sur les fonds de teint et autre cosmétique couvrant en cas de coup de soleil.

Soleil traître (oui, soleil de Bretagne caché derrière les nuages, c'est toi que l'on regarde), sieste imprévue, exposition entre midi et deux, peau diaphane... tous les contextes sont bons pour attraper un coup de soleil. Et soudain, le fameux refrain entonné par Brigitte Bardot - "Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés" - prend tout son sens, puisque vous devenez le fameux crustacé de la chanson, à savoir rouge comme un homard.

Résultat, vous êtes aussi voyante qu'un plot de signalisation et votre peau pèle sans retenue. Pour redonner à votre visage une apparence humaine, vous sautez sur votre fond de teint/poudre couvrante en espérant gommer ces marques laissées en souvenir de votre erreur. Mais attention.

La peau risque une sur-agression

Déjà brutalisée par un excès de rayons UV, votre peau doit se reposer et une couche de maquillage ne ferait que l'agresser davantage. Au lieu de ça, on badigeonne l'épiderme - propre et sec - de lait après soleil ou d'un gel à l'aloe vera.

Bien évidemment, tous les produits exfoliants et/ou à base d'alcool sont proscrits durant cette période.

Et si vraiment, le maquillage s'impose, lavez votre peau avec douceur et nourrissez-la bien avant d'appliquer votre maquillage. L'idéal ? Une CC crème de teinte verte qui neutralise les rougeurs.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.