Malika Ménard : ce qu'elle pense de la chirurgie esthétique

Malika Ménard : ce qu'elle pense de la chirurgie esthétique
Malika Ménard lors de la soirée de réouverture de la boutique Breitling à Paris, le 3 octobre 2019.

À l'occasion de la parution de son livre "Fuck les complexes" (Amphora), Malika Ménard a accordé un entretien au Buzz TV du Figaro, paru le 15 octobre 2020. Elle a alors expliqué pourquoi elle avait souhaité écrire cet ouvrage et a donné son avis sur la chirurgie esthétique.

Élue Miss France en 2010, Malika Ménard a bien conscience des diktats de la beauté qui pèsent sur les femmes. C'est d'ailleurs parce qu'elle a longtemps été complexée par son physique que celle qui a une formation en presse écrite a choisi de se lancer dans la rédaction de "Fuck les complexes". "J'ai beaucoup réfléchi et, pour un premier ouvrage, il fallait que le sujet me parle. C'est pour cette raison que j'ai choisi le thème de l'acceptation de soi. J'ai rencontré de nombreuses femmes pour recueillir leur témoignage et, ensuite, j'ai décidé d'expliquer à mon tour pourquoi je me sentais complexée. Je ne pensais pas me raconter autant !", a-t-elle expliqué au Figaro.

"Cette violence, je ne pourrais pas !"

La reine de beauté a suivi une longue psychanalyse pour mieux s'accepter. Néanmoins, elle n'a jamais envisagé de passer par la case chirurgie esthétique pour surmonter ses complexes. La raison ? Un traumatisme survenu dans son enfance : "Je me suis fait opérer sous anesthésie générale parce que j'avais passé ma main à travers un carreau quand j'étais petite. J'ai mis du temps à m'en remettre, donc ça m'a immunisée."

La Miss de 33 ans a également été refroidie par les méthodes employées par le corps médical. "Dans mon livre, un chirurgien esthétique m'explique que l'on refait un nez à coups de burin. Cette violence, je ne pourrais pas ! Je ne porte pas de jugement sur cette pratique, mais le problème, c'est que ça devient une addiction", a-t-elle confié.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.