Linda Hardy : "Pré-ménopause fait partie de ces mots qu'on ne prononce jamais"

Linda Hardy : "Pré-ménopause fait partie de ces mots qu'on ne prononce jamais"
Linda Hardy au festival du film international de Marrakech, le 29 novembre 2019.

Linda Hardy s'attaque au tabou de la ménopause ! La Miss France 1992, toujours aussi resplendissante à l'âge de 47 ans, a livré un message intime sur son compte Instagram, samedi 1er mai 2021.

Bien dans sa peau et bien dans ses rôles, Linda Hardy connaît, comme toutes les femmes, des petits tracas qui viennent avec l'âge. Dans son ouvrage "Heureuse et en forme", à paraître aux Éditions Solar dès jeudi 6 mai, la reine de beauté traite d'une période compliquée qu'elle traverse. Sur son compte Instagram, l'interprète de Clémentine Doucet dans "Demain nous appartient" a fait des confidences aux internautes : "Récemment, un médecin m'a dit : 'Linda vous êtes en pré-ménopause.' J'ai un peu eu envie de lui jeter un seau d'eau froide pour le faire revenir à la raison ! Je ne pouvais pas déjà en être là ?! Soudain j'ai eu l'explication de ces bouffées de chaleur qui m'envahissaient parfois. J'ai aussi compris mes coups de fatigue, mes sautes d'humeur, les réveils nocturnes en sueur et d'autres 'petites joies' qui accompagnaient mon quotidien depuis des mois ..."

"J'ai eu peur d'en faire un secret un peu honteux"

Consciente de briser un tabou sociétal, Linda Hardy a poursuivi son constat : "Pré-ménopause fait partie de ces mots qu'on ne prononce jamais, même entre copines, et puis surtout il sonne le glas de la maternité. Et même si je n'avais pas le projet d'un 2e enfant, quand on vous annonce la fin du bal, ça donne toujours furieusement envie de danser !" Celle qui a décidé de coucher ses maux sur le papier a conclu avec fierté : "J'ai eu peur de m'enfermer avec ma ménopause, d'en faire un secret un peu honteux, et de regarder cette 2ème partie de vie qui s'annonçait à moi avec fatalité. Alors j'ai cherché des moyens de rendre ce voyage plus sympa." Une libération de la parole plus qu'appréciée par les femmes concernées !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.