Les taches de rousseur diamantées illuminent la Fashion Week

Les taches de rousseur diamantées illuminent la Fashion Week
Défilé Christian Siriano automne-hiver 2019/2020 à la Fashion Week de New York, le 9 février 2019.

L'engouement pour les taches de rousseur est monté d'un cran lors des défilés automne-hiver 2019/2020. Parfois naturelles, parfois habilement dessinées, il semblerait qu'elles se portent désormais diamantées. Explications.

Sourcils fournis, lèvres généreuses, highlighter aveuglant... Les tendances beauté sont inépuisables. La saison dernière, de nouvelles recrues ont rejoint le club : les taches de rousseur. Adulées pour leur naturel, façon frimousse embrassée par le soleil, elles sont devenues les nouvelles coqueluches des défilés et des réseaux sociaux.

Ni une ni deux, les petites chanceuses au visage naturellement constellé exhibent leur mélanine et les autres s'improvisent artistes peintres pour se les dessiner elles-mêmes. Et alors que l'on pensait le visage transformé en véritable toile de maître, la nouvelle tendance soufflée par les défilés Christian Siriano à New York et Marco de Vincenzo à Milan en a rajouté une couche.

Passion taches de rousseur

Pas timides pour un sou, les taches de rousseur ont d'abord fait une entrée éblouissante à la Fashion Week de New York lorsqu'elles sont apparues sur le visage des mannequins sous la forme de cristaux Swarovski.

Nonchalamment disposées sur la frimousse des top modèles par la make-up artist Erin Parsons, elles respectaient le même agencement pour chaque visage. Un travail d'orfèvre également aperçu lors de la semaine de la mode milanaise, où les modèles du défilé Marco de Vincenzo affichaient elles aussi un visage constellé de strass, mis en beauté par les mains expertes du maquilleur Terry Barber. À quand les taches de rousseur scintillantes à la ville ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.