Les règles pourraient être à l'origine des complexes physiques

Les règles pourraient être à l'origine des complexes physiques
Les hormones seraient la cause de la majorité de nos complexes.

Selon une enquête menée par le magazine féminin Teen Vogue, le cycle menstruel pourrait être l'une des causes principales de nos complexes. Explications.

Chaque femme connaît cette sensation. Celle de se sentir mal dans sa peau, dans son corps, de se trouver trop grosse, d'avoir un double menton... Et pour couronner le tout, de voir des boutons apparaître sur son visage. Vous l'aurez reconnue : la semaine qui précède les règles est toujours une étape délicate à traverser.

Dans une enquête publiée le 27 février 2019, Teen Vogue s'est penché sur ce mal-être général qui touche la gent féminine. Pour cela, le magazine américain a interrogé des spécialistes qui ont conclu à l'unanimité qu'il s'agirait là d'un phénomène nommé "le syndrome prémenstruel de dysmorphie" dû aux hormones.

Le syndrome prémenstruel de dysmorphie

"On sait que cela existe. Mais nous ne disposons pas d'assez d'informations sur l'endroit où ça se passe dans le cerveau, la seule piste que nous possédons, c'est que les syndromes prémenstruels peuvent déformer les indices sensoriels, alors les femmes se focalisent sur des complexes qui les dérangent légèrement en dehors de leur cycle", explique Tory Eisenlohr-Moul, auteure d'une étude consacrée aux effets des règles sur le comportement et les émotions.

Selon cette chercheuse de l'université d'Illinois, à Chicago, il existe une façon de "surmonter ce problème". Pour cela, il suffit d'assimiler le fait que "les hormones sont incontrôlables, et que, quand vous avez ces pensées, ce sont elles qui parlent, et non votre véritable perception de vous-même". Rassurée ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.