Les jeunes adultes seraient accros à la médecine esthétique

Les jeunes adultes seraient accros à la médecine esthétique
Les jeunes adultes sont devenus obsédés par leur image.

Dans un monde où les diktats de la beauté font rage, les jeunes adultes sont devenus obsédés par leur image, et n'hésitent plus à pratiquer des opérations esthétiques. Leur idéal ? Un nez toujours plus fin, une peau lissée, des fesses bombées ou encore une poitrine volumineuse. Explications.

Historiquement, c'étaient les femmes matures qui avaient le plus recours aux interventions esthétiques afin de contrer le vieillissement cutané (rides, ridules, perte de souplesse et d'élasticité de la peau...). Mais ce temps et bel bien révolu, comme l'a démontré une étude dévoilée à l'occasion de l'IMCAS, un congrès international consacré à la médecine et la chirurgie esthétique, puis relayée par Le Parisien en février 2019.

Les jeunes sont fans de chirurgie esthétique

Les résultats de l'enquête sont sans appel : aujourd'hui, les Millennials ou génération Y (adultes âgés entre 18 et 35 ans) n'attendent plus l'apparition des premiers signes de l'âge pour passer sur le billard. Et pour la première fois, ils pratiquent même davantage d'interventions esthétiques que les 50-60 ans, en se positionnant en 2e position du classement, juste derrière les 35-50 ans.

"Ils n'ont pas de vieillissement à corriger. Leur but, c'est d'être plus beaux, quitte parfois à demander tout et n'importe quoi", a précisé la Dre Laurence Benouaiche au magazine ELLE, le 22 novembre dernier. Des propos appuyés par son confrère, le Dr Niforos : "Dans le visage de certains patients, il y a plus d'acide hyaluronique que de matière vivante, parce que, de leur point de vue, c'est une valeur ajoutée."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.