Les Françaises s'assument davantage au naturel, selon une étude IFOP

Les Françaises s'assument davantage au naturel, selon une étude IFOP
Les Françaises se maquillent beaucoup moins qu'auparavant.

D'après une enquête IFOP réalisée pour le magazine Slow Cosmétique, les Françaises se maquillent beaucoup moins et/ou privilégient désormais des produits naturels dans leur rituel de beauté. Explications.

Le magazine en ligne slow-cosmétique.com a confié une mission à l'IFOP : réaliser une étude sur les nouvelles habitudes de consommation des Françaises en matière de beauté, à l'issue de la pandémie de coronavirus. Pour y parvenir, le très réputé institut d'opinion publique a interrogé au mois de juin 2020 un panel de femmes (âgées entre 18 et 65 ans) représentatif de la population.

Un retour au naturel

D'après les résultats de l'enquête, les Françaises ne sont aujourd'hui plus que 21% à se maquiller tous les jours, contre 42% avant le confinement. Dans un même temps, la majorité d'entre elles (53%) privilégient désormais les produits éco-responsables et éthiques, alors que 34% préfèrent les cosmétiques maison ou issus de producteurs locaux. "Les consommatrices sont aujourd'hui à la recherche de produits naturels et biologiques afin de protéger non seulement leur santé, mais également la planète et l'économie locale", précise l'étude.

Au-delà de l'engagement écologique, ces changements sont en effet motivés par des raisons d'ordre personnel. Oui, 50% des femmes ont avoué qu'elles avaient adopté ces nouveaux réflexes afin d'améliorer la qualité de leur peau, alors que 48% d'entre elles ont avancé l'envie d'assumer leur visage au naturel, sans artifices, tout en souhaitant éviter des produits aux formules chimiques potentiellement nocives pour la peau.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.