Léa Seydoux : "Je n'ai jamais été consciente de ma beauté"

Léa Seydoux : "Je n'ai jamais été consciente de ma beauté"
Léa Seydoux lors du défilé Louis Vuitton collection prêt-à-porter automne-hiver à la Fashion Week de Paris, le 5 mars 2019.

Aurélie Ngambi

Léa Seydoux est à l'affiche du film "Roubaix, une lumière" d'Arnaud Desplechin, en salle depuis le 21 août 2019. À cette occasion, l'actrice de 34 ans a accordé un entretien fleuve à Vanity Fair, dans lequel elle a évoqué son rapport à la beauté.

Avec son visage de poupée et ses cheveux blond doré, Léa Seydoux est considérée comme l'une des plus belles actrices françaises de la nouvelle génération. Pourtant, la jeune maman a récemment avoué avoir un rapport compliqué à son image. Lors d'une interview exclusive accordée à Vanity Fair ce mercredi 21 août, elle a expliqué n'avoir jamais misé sur sa beauté pour s'accomplir.

Une femme "maladroite" et "disgracieuse"

"Je n'ai jamais été, comme on dit, 'consciente de ma beauté'... Je me suis rendu compte récemment que j'avais choisi ce métier pour sauver ma peau. Alors, la beauté, ce n'est vraiment pas le coeur du problème. Je me trouvais belle et à la fois pas belle du tout. Je ne crois pas que je me sois jamais comportée comme une belle fille. C'est pas une chose acquise dans ma personnalité", a-t-elle confié en toute transparence au magazine.

Et de conclure : "Vous me demandez de jouer une fille belle, je ne sais pas comment la jouer. Ma beauté, si tant est qu'elle existe, est bizarre. Je suis un peu comme un garçon, maladroite, disgracieuse, un peu lourde. Et puis ce nez, pas du tout féminin ! Mais je m'en fous un peu. Je suis narcissique, comme tous les acteurs, mais ma vulnérabilité, en ce moment, m'intéresse davantage."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.