Le stress est la cause des cheveux blancs, la science le prouve !

Le stress est la cause des cheveux blancs, la science le prouve !
D'après une étude réalisée par des chercheurs américains de l'Université d'Harvard, le stress serait responsable de l'apparition des cheveux blancs.

D'après une étude menée par des chercheurs américains de l'Université d'Harvard dans le Massachusetts, le stress serait à l'origine des cheveux gris et blancs.

Depuis de nombreuses années, l'idée que le stress et les traumatismes du quotidien sont à l'origine des cheveux blancs est partagée par beaucoup, mais la théorie n'avait, jusqu'à présent, jamais été démontrée par la science. Pourtant, mercredi 22 janvier 2020, le magazine américain Nature a publié les recherches de biologistes de l'université d'Harvard. Et le résultat de leur travail est sans appel : il y a bel et bien une relation de cause à effet entre le stress et les cheveux blancs !

Le système nerveux en cause

En étudiant des souris exposées à différents facteurs de stress, ils ont pu constater après quatre semaines d'observation que des poils blancs et/ou gris avait poussé sur ces dernières. Au cours de leur étude, les chercheurs se sont d'abord focalisés sur les cellules souches mélanocytaires (à l'origine de la couleur) situées à la base des follicules pileux, où poussent les cheveux. Ces derniers ont alors découvert que ces cellules étaient liées aux neurones du système nerveux sympathique. Et une fois que ces cellules sont stimulées, les neurotransmetteurs présents dans le système nerveux engendrent un changement de la couleur des cheveux.

"Avec cette étude, nous savons maintenant que les neurones peuvent contrôler les cellules souches et leur fonction, et peuvent expliquer comment ils interagissent au niveau cellulaire et moléculaire pour relier le stress au grisonnement des cheveux. En comprenant précisément comment le stress affecte les cellules souches qui régénèrent le pigment, nous avons jeté les bases pour comprendre comment le stress affecte les autres tissus et organes du corps", ont-ils déclaré au média. Et pour attester de la véracité de leur expérimentation, ces derniers ont soumis les souris à un traitement pour l'hypertension artérielle, en vue de bloquer l'action des cellules auparavant stimulées par le stress. Ce qui a permis de stopper l'apparition de ces poils blancs et gris.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.