Le pommeau de douche est-il dangereux pour la santé ?

Le pommeau de douche est-il dangereux pour la santé ?
Pour limiter la prolifération des bactéries, les scientifiques recommandent de laver les pommeaux de douche toutes les deux semaines.

Prendre une douche serait-il synonyme de contamination ? Une étude américaine s'est penchée sur l'hygiène du pommeau de douche, et les résultats ne donnent pas tellement envie de se mouiller.

Lovée dans votre petit cocon de vapeur, vous pensiez sortir de votre parenthèse toilette propre comme un sou neuf ? Selon une étude américaine parue le 31 octobre 2018, ironiquement presque aussi inquiétante que la nuit d'Halloween, la réalité n'est pas aussi simple que cela.

Une équipe de chercheurs a analysé les pommeaux de douche de 656 ménages situés aux États-Unis et en Europe, et ces derniers seraient truffés de bactéries. En effet, l'environnement chaud et humide favoriserait leur prolifération, et si la plupart d'entre elles sont inoffensives, certaines seraient plus préoccupantes. Dans l'étude relayée par Femme Actuelle, les scientifiques ont mis en évidence des mycobactéries, à l'origine d'infections pulmonaires et de pathologies dermatologiques et selon l'institut Pasteur, l'une des branches de la famille est responsable de la lèpre. Pour couronner le tout, ces bactéries sont capables de résister aux antiseptiques et survivent à l'état desséché et au froid.

Ne vous affolez pas trop vite

Ces foyers de mycobactéries ont un impact sur les systèmes immunitaires affaiblis uniquement. Selon l'étude toujours, les pommeaux les plus infestés sont ceux qui distribuent de l'eau fortement chlorée (plus fréquent aux États-Unis).

Enfin, ceux qui possèdent un revêtement bio-film sont les plus propices au développement des bactéries. Pour une meilleure hygiène, les scientifiques recommandent de laver les pommeaux de douche toutes les deux semaines environ (sans produit à base de chlore).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.