Le mascara est-il sur le déclin ?

Le mascara est-il sur le déclin ?
La petite brosse à cils va-t-elle être détrônée par les extensions ?

Les jeunes marques de cosmétiques qui fleurissent actuellement sur le marché ont, pour beaucoup, un point commun : l'absence de mascara dans leur collection. Un constat surprenant qui laisse perplexe quant à l'avenir de la petite brosse à cils. Explications.

Fenty Beauty, Kylie Cosmetics, Anastasia Beverly Hills ou encore Huda Beauty... autant de jeunes marques en plein essor qui ont écarté le mascara de leur collection. Si le produit est loin d'être en voie de disparition, puisqu'il s'en est vendu 8,1 milliards en 2017 selon Euromonitor International, il semblerait que son sort soit davantage entre les mains des géants comme Estée Lauder et L'Oréal qu'entre celles des nouvelles marques qui s'en dispensent. Et voici pourquoi.

Un produit cher à fabriquer

"Concernant les mascaras, ce sont surtout les compagnies bien établies possédant l'argent pour la recherche et le développement qui innovent dans ce domaine", explique Kloe Angelopoulou, analyste beauté chez Euromonitor, au site Beauty of Fashion. Ainsi, pour les marques naissantes de cosmétiques, le mascara s'avère cher et laborieux à réaliser, en partie puisqu'il requiert l'élaboration du produit, mais aussi de l'applicateur.

Les extensions de cils en hausse

Face à une absence de mascara chez les jeunes marques, la génération des millenials, qui représente la majorité de leurs consommateurs, ne semble pas démunie puisqu'un nouveau marché fructueux semble faire de l'ombre à la petite brosse à cils : les extensions. "Aujourd'hui, les femmes sont prêtes à investir légèrement plus pour obtenir des extensions de cils, car elles savent que ça facilite grandement leur routine du matin", explique Sarah Jindal, analyste beauté chez Mintel.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.