Le bronzage du périnée, la nouvelle tendance sur les réseaux qui inquiète

Le bronzage du périnée, la nouvelle tendance sur les réseaux qui inquiète
Attention, bronzer du périnée est dangereux pour la santé.

Le magazine Libération a mis en avant samedi 22 mai 2021, une nouvelle pratique qui fait fureur (et débat) sur les réseaux sociaux : le bronzage du périnée. Mise en avant par l'instagrammeuse Metaphysical Meagan, cette pratique n'est pas sans danger.

Le "perineum sunning" ou "butthole sunning", qui se traduit littéralement par "ensoleillement du périnée ou de l'anus", est-elle la nouvelle tendance de l'été 2021 ? C'est en tout cas une pratique prônée par l'instagrammeuse Metaphysical Meagan depuis 2019 et qui fait fureur ces dernières semaines. Si l'on en croit l'influenceuse, ce bronzage permettrait de faire le plein de vitamine D, de prévenir la dépression, de diminuer le stress, de contrôler l'appétit, sans oublier de faire flamber sa libido : "Depuis quelques semaines, j'ai inclus 'ensoleiller mon postérieur et mon vagin' dans ma routine matinale. Trente secondes de soleil sur votre postérieur nu équivalent à une journée de soleil avec vos vêtements, l'énergie surgit immédiatement." L'influenceuse affirme également que cette pratique proviendrait du taoïsme, un des piliers de la pensée chinoise.

"Une telle exposition au soleil peut entraîner de graves problèmes"

Attention, pour le moment "il n'existe aucune preuve scientifique que les bains de soleil de cette manière aient un effet sur le bien-être physique", a indiqué en 2019 à Business Insider le Dr Stephanie Ooi, qui exerce à la clinique MyHealthCare de Londres. De plus, l'instagrammeuse incite les gens à ne pas mettre de la crème solaire, qui selon elle "n'est pas nécessaire". De quoi alarmer le corps médical : "Une telle exposition au soleil peut entraîner de graves problèmes médicaux. Les cancers de la peau qui touchent d'autres parties du corps, comme le mélanome, le carcinome spinocellulaire et le carcinome basocellulaire, peuvent apparaître sur la peau située sur la zone génitale et périanale", a expliqué en 2019 sur son compte Instagram la dermatologue américaine Carin Litani. Vous l'aurez compris, il est préférable de bien se badigeonner de protection solaire et garder son maillot !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.