Januhairy : ce challenge qui invite à ne plus s'épiler pendant un mois

Januhairy : ce challenge qui invite à ne plus s'épiler pendant un mois
Sur fond de liberté et d'acceptation de soi, le Januhairy invite les femmes à cesser de s'épiler les aisselles pendant tout le mois de janvier.

Le mois de janvier est décidément le mois des résolutions et challenges en tout genre. Après le "Dry January" qui consiste à ne pas boire une goutte d'alcool, découvrez le "Januhairy" qui invite les femmes à ne pas s'épiler pendant tout le mois. Explications.

Comme souvent, c'est sur les réseaux sociaux que le Januhairy a été lancé. Avec la montée en puissance du body positivisme et de tout autre mouvement féministe, ce nouveau challenge a un public tout trouvé. Sur fond de liberté et d'acceptation de soi, le Januhairy invite les femmes à cesser de s'épiler les aisselles pendant tout le mois de janvier. Un moyen de contrer les diktats de beauté imposés par la société actuelle. Issu de la contraction des mots anglais "January" (janvier) et "hair" (poil), ce défi incongru a été lancé en 2018 par une jeune étudiante anglaise, âgée de 21 ans à l'époque et prénommée Laura Jackson.

Un challenge au poil

Pour l'occasion, la jeune femme a créé un compte Instagram spécial, invitant les participantes à envoyer des photos d'elles et de leurs poils. "Ce n'est pas une campagne de haine à l'intention de celles et ceux qui ne comprennent pas qu'avoir des poils c'est normal, mais plutôt un projet pour se mettre en valeur et mieux se comprendre les uns les autres", écrit-elle en légende dans l'un de ses posts. Suivi par un nombre incalculable de femmes en l'espace de quelques jours, le Januhairy remporte son petit succès dans le monde entier. Une rébellion qui avait déjà été entamée par en 1955 par Sophia Loren, en 1984 et 2014 par Madonna, en 1999 par Julia Roberts ou encore en 2011 par Lady Gaga, qui avait coloré ses poils en bleu pour l'occasion.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.