Instagram va supprimer les filtres qui imitent la chirurgie esthétique

Instagram va supprimer les filtres qui imitent la chirurgie esthétique
Spark AR veut promouvoir le bien-être des internautes.

Aurélie Ngambi

C'est officiel, les internautes n'auront bientôt plus accès aux filtres Instagram qui modifient le visage pour le rendre plus parfait. L'objectif : éviter de les complexer et de les encourager à avoir recours à la chirurgie esthétique.

En septembre 2019, Instagram déclarait ouvertement la guerre aux publicités sur les régimes draconiens ainsi que celles vantant les mérites de la chirurgie esthétique. Un combat désormais soutenu par Spark AR, l'outil de création de filtres sur les réseaux sociaux. Via un communiqué publié sur Facebook le 18 octobre 2019, la plateforme de réalité augmentée a en effet annoncé des réformes visant à promouvoir le bien-être et la santé mentale des internautes.

Les filtres : un phénomène jugé dangereux

Parmi les décisions prises par Spark AR, on retrouve notamment la suppression des filtres qui encouragent ou imitent la chirurgie esthétique sur Instagram. "Nous voulons que les effets Spark AR produisent une expérience positive", a argumenté le studio. Et même si aucune date n'est encore fixée, ce dernier promet qu'il mettra ces changements en place "dès que possible".

Peau lissée, joues amincies, nez affiné, bouche plus pulpeuse... Il est vrai que certains filtres Instagram font tout leur possible pour "parfaire" le visage en se calquant sur des diktats de la beauté. Mais ce qui était avant considéré comme une pratique ludique s'est transformé en un véritable fléau, à l'origine de nombreux complexes physiques et de troubles mentaux nommés dysmorphophobie. Par ces actions coup-de-poing, Spark AR reconnaît sa part de responsabilité et souhaite agir dans les plus brefs délais.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.