Épilation : cette zone du corps que les femmes délaissent

Épilation : cette zone du corps que les femmes délaissent
En 2021, l'épilation du maillot est une pratique délaissée par 28% des femmes françaises.

L'épilation - quelle que soit la technique utilisée - serait délaissée par les femmes selon une récente étude. Sourcils, jambes, aisselles... Les femmes les préfèrent désormais au naturel. On apprend même quelle partie du corps reste la moins épilée.

L'un des plus vieux diktats de la beauté serait-il en passe de disparaître ? Avoir une peau lisse et sans poils a longtemps été un critère de beauté, voire même une marque d'hygiène. Ces derniers temps, les mouvements contre ces idées reçues font rage. L'épilation en première ligne, les images de poils fleurissent sur les réseaux sociaux. Les femmes seraient-elles en train de délaisser l'épilation ? C'est en tout cas ce que révèle une enquête Ifop menée du 18 au 21 décembre 2020 et du 19 au 20 janvier 2021, qui a été réalisée pour la plateforme de santé sexuelle Charles.co auprès d'un échantillon de 2 027 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. En effet, par rapport à une étude de 2013, l'épilation des aisselles à perdu 10 points (même si 81% des femmes la pratiquent toujours) et celle des jambes 12 points (80% aujourd'hui encore). Mais une autre partie du corps se démarque encore plus : le maillot.

L'épilation du maillot en berne

"Le nombre de femmes ne s'épilant pas du tout le pubis a doublé en huit ans", soit 28% en 2021 contre 15% en 2013, informe François Kraus, directeur du pôle Politique/actualité à l'Ifop, auprès du Parisien. Et de poursuivre : "Et si les confinements ont sans doute créé des conditions propices à cette tendance, la crise sanitaire n'a fait qu'accélérer ce qui était déjà perceptible depuis quelques années." Il reconnaît par ailleurs que malgré la mise en avant du recul de l'épilation, "la pression à la dépilation pèse toujours beaucoup plus sur les corps féminines que masculins". Et, si de moins en moins de femmes estiment qu'il est '"important qu'une femme s'épile pour être séduisante", le taux de celles qui le pensent s'élève encore à 73% (contre 90% en 2013).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.