Encore trop de cosmétiques contiennent des actifs nocifs ou indésirables

Encore trop de cosmétiques contiennent des actifs nocifs ou indésirables
Seulement un produit cosmétique sur trois serait bon pour la santé.

En cette fin d'année 2020, 60 millions de consommateurs a décrypté 160 produits cosmétiques pour déterminer leurs effets sur la santé et sur l'environnement. D'après les résultats obtenus, l'association ne recommande alors qu'un produit sur trois.

Après avoir récemment dévoilé le meilleur fond de teint sur le marché, l'association 60 millions de consommateurs a présenté son dernier hors-série, intitulé "La crème des cosmétiques, comment choisir les plus sûrs". Dans les pages du magazine, l'association a partagé les résultats de son étude portée sur les formules de 160 produits cosmétiques provenant d'une centaine de marques différentes (bio, luxe, grands distributeurs, enseignes spécialisées...).

La majorité des produits sont nocifs pour la santé

Shampoings, déodorants, gels douche, crèmes hydratantes, dentifrices... Parmi les 160 produits passés en revue, on apprend ainsi que seulement 50 d'entre eux sont "à privilégier", puisqu'ils ne présentent pas de grand danger pour la santé. "Pas besoin de payer cher pour une formule sûre : parmi ceux-ci, plusieurs affichent un petit prix et/ou portent une marque de distributeur (Leclerc, Intermarché). Monoprix s'en tire particulièrement bien, avec ses gammes Make-up bio, Monoprix Bio", précise 60 millions de consommateurs.

En revanche, les deux tiers des produits restants affichent les avis "faute de mieux" et "à proscrire", des avertissements qui signifient qu'ils contiennent des actifs indésirables. Les plus mauvais élèves étant les fonds de teint avec 7 produits sur 12 classés rouge. "Dans les gels douche et les shampooings, nous regrettons l'emploi trop fréquent de sodium lauryl sulfate et d'ammonium lauryl sulfate, des tensioactifs irritants pour les yeux et la peau, toxiques pour la vie aquatique (...) Bon nombre d'industriels ont également des difficultés à limiter les allergènes apportés par les parfums, les huiles essentielles, ou d'autres ingrédients, comme certains conservateurs, qui peuvent être sensibilisants", conclut l'association de consommateurs.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.