DIY : de plus en plus de Françaises fabriquent leurs produits cosmétiques

DIY : de plus en plus de Françaises fabriquent leurs produits cosmétiques
Faire ses produits de beauté soi-même, une tendance de plus en plus adoptée.

D'après un sondage réalisé par la marque I MAKE, 1 Française sur 3 se met à la tendance "green" en fabriquant elle-même ses produits cosmétiques.

Depuis quelques années, la tendance est au DIY (Do It Yourself). Shampoings, masques, gommages, crèmes hydratantes, 33% des Françaises se sont déjà essayées à la cosmétique maison, comme le révèle l'étude orchestrée par la marque I MAKE. Alors que 82% des Françaises veillent à la bonne composition de leurs produits, fabriquer ses cosmétiques permet de s'en assurer, mais soyez tout de même vigilante car si faire ses produits de beauté soi-même est une démarche écologique et responsable, certains ingrédients naturels sont nocifs.

"Le 'faire soi-même' est une pratique profondément inscrite dans le présent et l'avenir de la société de consommation."

Parmi les sondées, une Française sur dix déclare fabriquer régulièrement ses produits cosmétiques. Toutefois cette tendance diffère selon les âges. "Si pour certains le 'faire soi-même' est une évidence, notamment pour les Millenials, c'est en revanche moins le cas pour d'autres", explique Elodie Abécassis, la fondatrice de I MAKE. En effet, "plus de 50% des 18-34 ans ont déjà fabriqué elles-mêmes un cosmétique. Tandis que seules 20% des femmes de + de 55 ans ont déjà tenté l'expérience", rapporte Santé Magazine.

Si elles sont de plus en plus nombreuses à se lancer dans la tendance, c'est principalement (60%) pour s'assurer de la bonne composition du produit. Mais ce n'est pas tout, car dans 44% des cas, les sondées évoquent la "conviction écologique". Il est également évoqué dans l'étude que 36% des Françaises se sont lancées dans le DIY afin de "soulager leur porte-monnaie". "Les cosmétiques font partie intégrante de la vie des consommatrices, et nous ressentons un besoin de plus en plus présent chez les Françaises d'être actrices de ce qu'elles consomment. [...] Le 'faire soi-même' est une pratique profondément inscrite dans le présent et l'avenir de la société de consommation", note Elodie Abécassis.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.