Des adolescents retouchent leur portrait pour être "instagrammables"

Des adolescents retouchent leur portrait pour être "instagrammables"
Les adolescents retouchent leur portrait pour ressembler à leurs idoles.

Marine Cournede

C'est le dernier projet en date du photographe et réalisateur britannique Rankin : demander à des adolescents de retoucher leur portrait pour correspondre à l'idéal de beauté d'Instagram, selon eux. Les résultats sont déconcertants.

Dans une génération connectée où l'image est reine, Rankin a imaginé un projet artistique - intitulé Selfie Harm -mettant en lumière l'obsession des jeunes avec les photos sur les réseaux sociaux. Pour ce faire, il a photographié 15 adolescents (des garçons et des filles âgés de 13 à 19 ans), puis leur a donné leur portrait avec pour consigne de le retoucher jusqu'à ce qu'il soit "Instagram-ready" (prêt à être publié sur Instagram).

Loin d'être novices en la matière, les jeunes cobayes se sont exécutés en 5 minutes à peine, en utilisant les nombreuses applications de filtres et de retouches disponibles gratuitement sur le téléphone. Libres de modifier leur image à leur gré, ils ont ainsi livré leur vision personnelle de la perfection, prouvant à quel point il est aisé de transformer complètement son apparence pour créer une nouvelle version de soi-même.

"Ils imitent leurs idoles"

Le rendu final ? "Ils imitent leurs idoles", a réagi Rankin. "Des yeux plus grands, des nez plus fins et petits, une peau plus éclatante : tout ça pour avoir plus de likes. C'est une raison supplémentaire expliquant que l'on vive dans un monde de tristesse, d'anxiété grandissante et de dysmorphie Snapchat. Il est temps d'admettre les effets destructeurs que les réseaux sociaux ont sur l'image que l'on a de nous-même", a-t-il commenté.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.