Clémence Botino, révoltée : non, Miss France n'est pas qu'une "simple beauté"

Clémence Botino, révoltée : non, Miss France n'est pas qu'une "simple beauté"
Clémence Botino lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 de Jean-Paul Gaultier au théâtre du Châtelet à Paris, le 22 janvier 2020.

Samedi 1er février 2020, Clémence Botino a poussé un coup de gueule au micro de Purepeople.com. Son combat ? Changer les clichés persistants dont les Miss France font l'objet.

Clémence Botino a souhaité mettre les choses au clair lors d'une interview accordée à Purepeople.com, ce samedi 1er février. Malgré sa beauté indéniable - qui a fortement contribué à son sacre de Miss France -, la sublime Guadeloupéenne ne veut pas être uniquement réduite à son image. Oui, au-delà de son physique très avantageux, elle reste avant tout une femme brillante et ambitieuse.

Devenir Miss France : un choix comme un autre

Celle qui a succédé à Vaimalama Chaves a en effet déploré les stéréotypes dont les Miss sont victimes ; des préjugés qu'elle juge archaïques. "Je ne comprends pas comment on arrive encore à avancer cet argument. Il y a 35 ans allez, peut-être ! Mais aujourd'hui, on ne peut plus. Il n'y a qu'a voir la première semaine, j'ai enchaîné les interviews", a-t-elle expliqué, avant de poursuivre : "Si j'étais une simple beauté, les gens ne chercheraient pas à me connaître et justement on me pose des questions sur moi, sur qui je suis, on me demande mon avis. Donc c'est un argument qu'on ne peut plus avancer parce qu'à Miss France il y avait des profils tellement différents."

Et Clémence Botino de conclure avec aplomb : "On peut être Miss et tout ce qu'on veut à côté. Moi, je suis de l'histoire de l'art, ça fait partie de ma vie et si j'ai fait le choix d'être Miss Guadeloupe puis Miss France, j'avais complètement conscience de ce que je faisais. J'étais très contente d'être sur scène le 14 décembre, je me suis amusée et quand je regarde les images je suis fière de ma prestation. Donc il faut que les gens arrêtent d'avoir presque pitié pour nous, on va très bien, on est très heureuses et on a fait ce choix librement."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.