Cette fish-pédicure qui a fini en queue de poisson

Cette fish-pédicure qui a fini en queue de poisson
Très populaire aux États-Unis, la fish-pédicure reste une pratique controversée.

Marine Cournede

Une jeune femme a vu sa fish-pédicure tourner au cauchemar après 6 mois de soins. Chute d'ongles et tâches noires apparentes, voici l'amère mésaventure vécue par une adepte de bains de pieds.

Aux États-Unis, une jeune femme de 20 ans adepte de fish-pédicure, ce bain de pieds prodigué dans un bassin rempli de mini poissons qui mangent les peaux mortes, a vu ses soins pour les petons virer au drame lorsque ses ongles d'orteils ont commencé à tomber au bout de 6 mois.

Infectée jusqu'au bout des ongles

Lorsque ces derniers ont repoussé, ils étaient traversés d'une bande noire empêchant leur repousse correcte et entraînant une nouvelle chute dans la foulée. Si la jeune femme ne souffre d'aucune douleur physique, ce malencontreux phénomène l'a poussée à aller consulter un dermatologue, et le verdict ne s'est pas fait attendre : elle est atteinte d'onychomadèse, une maladie qui atteint la forme de l'ongle et le fait chuter.

La raison incriminée ? La fish-pédicure. En effet, les poissons ont fini par infliger des micro-coupures sur le pourtour des ongles et ces petits coups répétitifs ont engendré une infection qui a détérioré le cycle et la santé de l'ongle.

L'hygiène douteuse de la fish-pédicure

Alors que ce soin exfoliant en compagnie de petits poissons "docteurs" fait sensation dans la beauty sphere, de nombreuses études pointent la controverse de cette pratique.

En France, l'agence de sécurité sanitaire a établi un rapport faisant état de la prolifération de bactéries véhiculées par les poissons, d'eaux non changées entre les utilisateurs successifs et des clients qui apportent leurs propres germes dans le bassin. Le pied !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.