Beauté : certains produits boudés par les Français, d'autres en hausse

Beauté : certains produits boudés par les Français, d'autres en hausse
Si les produits d'hygiène ont toujours la cote auprès des Françaises, ce n'est pas le cas des cosmétiques.

Une étude menée par le cabinet Astérès pour la fédération des entreprise de beauté Febea vient de confirmer que les ventes des cosmétiques ont connu une baisse importante lors du premier semestre 2020, en raison de la crise sanitaire.

Le coronavirus a profondément changé les habitudes des Françaises en matière de beauté. Plusieurs enquêtes ont déjà montré que la pandémie les avait conduites à s'assumer davantage au naturel et à moins se maquiller. Si les produits destinés à embellir le regard restent appréciés, les rouges à lèvre sont particulièrement boudés par les consommatrices en raison du port du masque. Une nouvelle étude parue en ce début du mois d'octobre vient de confirmer cette tendance : sur les six premiers mois de l'année, les ventes de produits de beauté ont diminué de 25% en France. Résultat, le chiffre d'affaires du secteur a reculé de 10% durant cette période.

Les produits d'hygiène plébiscités par les Françaises

Si les Françaises se maquillent moins, cela ne veut pas dire qu'elles prennent moins soin d'elles. En effet, les ventes de produits d'hygiène ont doublé pendant la première moitié de 2020. Sur l'année, d'après Astérès, ils pourraient connaître une hausse de 30% de leurs ventes contre une baisse de 17% pour les produits cosmétiques.

Selon cette nouvelle étude, le retour à la situation d'avant-crise pour le marché des cosmétiques devrait se produire en 2022 en France. À l'international, ce rebond pourrait prendre encore plus de temps. Aux États-Unis, au Brésil ou en Inde par exemple, trois pays très touchés par la pandémie, les exportations de produits ne pourraient atteindre leur niveau d'avant qu'en 2023.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.