Baptiste Giabiconi : ces complexes physiques qui lui ont gâché la vie

Baptiste Giabiconi : ces complexes physiques qui lui ont gâché la vie
Baptiste Giabiconi à la Fashion Week de Milan en Italie, le 19 février 2020.

Face à Guillaume Pley et Jimmy Labeeu dans l'émission Le QG, Baptiste Giabiconi a avoué qu'il avait souffert de nombreux complexes physiques durant son adolescence.

Vendredi 3 juillet 2020, Baptiste Giabiconi était invité sur le plateau de l'émission web Le QG, présentée par Guillaume Pley et son acolyte Jimmy Labeeu. Le mannequin français y est venu faire la promotion de son dernier livre, "Karl et moi", paru en février dernier aux éditions Broché, mais pas seulement... Le beau brun s'est également épanché sur sa jeunesse, en évoquant les moments difficiles auxquels il a été confronté.

Un physique loin d'être avantageux

L'ancien petit protégé du regretté Karl Lagerfeld a d'abord parlé de ses origines. "Je suis né à Marignane, j'ai grandi dans une petite ville vraiment à côté qui s'appelle Saint-Victoret. Mes parents sont Corses et j'ai passé vraiment toutes mes vacances de Noël, tous mes étés en Corse chez ma grand-mère du côté de Bastia", a-t-il expliqué, avant de révéler l'une des plus grandes blessures de sa vie : "Le fait que mon père soit parti de la maison. Je me suis retrouvé seul avec ma mère, mes soeurs étaient déjà très grandes parce que j'ai un écart d'âge important avec elle. 16 et 18 ans." C'est d'ailleurs ce "manque d'amour" qui lui aurait donné envie de devenir célèbre pour être aimé de tous.

Dans la foulée, Baptiste Giabiconi a reconnu qu'il n'a pas toujours été l'homme aussi populaire et confiant qu'il est aujourd'hui... au point de n'avoir aucune photo de lui adolescent. "Je pense que je devais éviter un maximum. En fait j'ai grandi très vite, j'étais très maigre, et j'ai eu beaucoup, beaucoup de boutons d'un coup. J'ai fait un traitement qui s'appelle Roaccutane. Je ne plaisais pas. Je voyais tous mes potes qui, eux, commençaient à serrer des meufs mais moi c'était un petit peu compliqué", a-t-il conclu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.