Avec la pandémie, les Français se lavent de moins en moins

Avec la pandémie, les Français se lavent de moins en moins
Les Français se lavent moins depuis le début de la crise sanitaire.

Bonjour pandémie, adieu hygiène ? D'après un sondage réalisé en avril 2021 par l'Ifop pour la marque Unbottled, les confinements successifs ont conduit les Français à se relâcher quant à leurs habitudes dans la salle de bains.

Avant la crise sanitaire, 76% des Français effectuaient chaque jour un lavage complet de leur corps et de leur visage. Mais d'après un sondage réalisé du 9 au 12 avril auprès de 2 027 personnes, représentatives de la population française de plus de 18 ans, ce chiffre est descendu à 63%. Pas de doute : question hygiène, les confinements, le couvre-feu et le télétravail ont conduit les hommes comme les femmes à être moins exigeants.

Des shampoings moins fréquents

Intriguée par l'effondrement des ventes de shampoings lors du premier confinement, Unbottled, marque de cosmétiques solides, s'est ensuite intéressée aux habitudes des Français en matière de lavage des cheveux. Là encore, les changements sont notables. En février 2020, 30% des Françaises se lavaient les cheveux moins de trois fois par semaine. Elles sont devenues 32% en octobre 2020, puis 37% en avril 2021.

La flemme de passer par la case douche ? Pas vraiment. Toujours d'après ce sondage, les raisons de ces lavages moins fréquents sont plus profondes. Les Françaises de moins de 35 ans expliquent avoir espacé les shampoings pour améliorer la qualité de leurs cheveux (50%), pour les rendre plus forts (40%), en raison de la composition chimique des produits capillaires (49%), pour défendre la cause animale (35%) ou encore pour limiter l'utilisation de plastique (28%). Pandémie a donc aussi rimé avec prise de conscience...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.