Spray, gel, crème : quelle texture d'autobronzant choisir ?

Chargement en cours
Bien appliqué, l'autobronzant peut permettre d'afficher des jambes parfaitement bronzées avant même le début de l'été.
Bien appliqué, l'autobronzant peut permettre d'afficher des jambes parfaitement bronzées avant même le début de l'été.
1/2
© Adobe Stock, tailex

S'ils ont la réputation de s'étaler difficilement, de laisser des traces disgracieuses, de s'estomper trop vite ou au contraire de vous laisser orange, les autobronzants doivent être soigneusement choisis et appliqués avec la bonne technique. Explications.

Lézarder au soleil peut sembler être un jeu d'enfant à côté de l'application d'un autobronzant. Mais il faut quand même penser à éviter les marques de bronzage en changeant régulièrement de pose, et une exposition prolongée au soleil va forcément précipiter le vieillissement cutané même en appliquant régulièrement de la crème solaire indice 50.

Choisissez d'abord une teinte plutôt qu'une texture

L'autobronzant, lui, nécessite de la technique, afin d'afficher un hâle homogène, crédible et durable. Avant la question de la texture se pose celle de la teinte. En effet, certaines marques proposent différentes tonalités de hâle plus ou moins foncé, en fonction de votre carnation de départ et de celle jusqu'où vous souhaitez arriver. Mieux vaut donc choisir, parmi ce qui existe, une teinte qui ressemble à la carnation que vous avez l'habitude d'obtenir naturellement après deux semaines de vacances au soleil, et non celle que vous rêvez d'avoir si vous viviez toute l'année en Martinique afin d'obtenir un résultat crédible.

Si vous êtes du genre à bronzer vite et facilement, cela peut donc être une teinte intermédiaire, voire foncée. Si vous avez une peau de rousse qui bronze rouge, piocher plutôt une teinte légère : elle vous donnera quand même un résultat doré, et non de crustacé.

Spray, gel et crème : les techniques à connaître

À partir de la teinte, reste la question des textures. Pratiques à première vue, les sprays nécessitent forcément le coup de main d'une autre personne, même si vous êtes très souple, sous peine de ressembler à Casimir. Très communs, les gels, crèmes et mousses sont moins simples d'utilisation qu'il n'y paraît. Pensez à précéder leur application d'un bon gommage, puis à les étaler à l'aide d'un gant pour éviter de finir avec une main orange et des zébrures.

Compléments alimentaires et poudre : impossible de se louper

Certains autobronzants se présentent aussi sous la forme de poudre pour le visage. On pourrait les confondre avec une poudre bronzante (appelée aussi "bronzer" ou "terracotta"), sauf que même une fois démaquillée, leur formule aura eu le temps d'agir pour vous laisser un air doré. C'est donc une texture intéressante pour celles qui ont l'habitude de se maquiller. Mais qui devra être complétée par un autre produit pour le reste du corps, sous peine de vous ruiner.

Enfin, les grandes débutantes ne pourront pas se louper avec des compléments alimentaires "autobronzants" qui sont en fait des préparateurs de bronzage (mais pas des protections solaires pour autant, attention !). Ce n'est pas après une pilule que vous vous réveillerez bronzée, mais bien suite à une cure d'au moins deux semaines, justement parce que votre peau attrapera mieux au soleil. Impossible donc de vous retrouver avec des traces ou des zones oubliées !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.