Qu'est-ce que les cosmétiques végans ?

Chargement en cours
Les produits de beauté estampillés "végan" ont la cote.
Les produits de beauté estampillés "végan" ont la cote.
1/2
© iStock, KatarzynaBialasiewicz

Rouge à lèvres aux insectes, crème anti-rides au collagène venu d'ossements animaux, et autres tests sur les animaux vous répugnent ? Les soins végans vont vous simplifier la salle de bains et la conscience.

Vous pensiez que l'appellation végane ne concernait que l'alimentation ? Détrompez-vous. Là où le végétarisme exclut la consommation d'animaux mais tolère la consommation d'oeufs, de produits laitiers ou de miel par exemple, le végétalisme s'exempte de tout aliment d'origine animal. Mais le véganisme, lui, est bien plus qu'un régime alimentaire : c'est un mode de vie global qui se dispense de tout produit issu de l'exploitation animale. Autrement dit, cela concerne également la façon de s'habiller, de se chausser, mais aussi de prendre soin de sa peau, de ses ongles et ses cheveux. Acheter des produits de beauté végans permet non seulement de s'assurer qu'aucun ingrédient d'origine animale entre dans leur composition respective, mais en plus qu'aucun de ces soins n'a été testé sur nos amis les bêtes.

Ne pas confondre "naturel" avec "végétal"

Justement, beaucoup de marques aiment jouer avec la méconnaissance des consommateurs et les flous juridiques. Par exemple, nous croyons trop souvent qu'une composition estampillée "naturelle" renvoie seulement à des plantes vertes, oubliant que les pigments rouges en maquillage proviennent souvent d'insectes écrasées, les cochenilles, et que le collagène repulpant vient d'ossements animaux cuits. Naturel ne veut pas dire exclusivement végétal !

Si les tests de produits cosmétiques sur les animaux sont interdits dans l'Union Européenne depuis 2016, ce n'est pas encore le cas des ingrédients encore souvent testés individuellement par les laboratoires pour en évaluer l'innocuité. En dehors de l'Europe, les tests sur les animaux sont plus répandus qu'on ne le croit, comme aux États-Unis où seule la Californie les a interdits. En Chine, ils sont même obligatoires pour autoriser la mise en rayon de produits importés (mais les produits formulés sur place, eux, n'ont pas besoin d'être testés sur les animaux).

Ne pas confondre "bio" avec "végan"

La cosmétique végane, elle, vous simplifie la vie, la salle de bains, et la conscience. Elle est garantie sans ingrédients d'origine animale et sans cruauté envers les animaux, puisqu'elle préfère évaluer l'efficacité et l'innocuité de ses produits par des tests in vitro (peau, cornée et autres cellules humaines de synthèse). Elle se reconnaît grâce à des petits pictogrammes qui attestent d'une certification par des labels aux cahiers des charges stricts. "Cruelty Free and vegan" de l'association PETA (un lapin avec un coeur rose dans les oreilles), "Vegan" de la Vegan Society (un tournesol vert) ou encore "One Voice" (un buste de félin) comptent parmi les plus fiables. Les éventuels labels "Bio" et "Ecocert" renvoient quant à eux à une autre question, celle du mode d'agriculture, attention. Un produit certifié "bio" n'est pas forcément végan. Un produit certifié "végan" n'est pas forcément bio. Un produit peut être certifié "bio" et certifié "vegan" à la fois.

Si tout cela peut paraître bien compliqué au premier abord, retenez surtout que des labels comme le petit lapin aux oreilles en coeur rose de la PETA qui est le plus exigeant vous certifient qu'un produit est végan, c'est-à-dire ni testé sur les animaux, ni contenant d'animaux. Sur l'emballage, ce type de label est généralement bien mis en avant par les marques, puisque garant d'une grande exigence de composition. Sur des eshops comme Sephora.fr, ohmycream.com ou mademoiselle-bio.com, vous n'avez qu'à taper "végan" dans l'outil de recherche pour simplifier les choses. Sinon, veganie.com ne propose que de la cosmétique végane pour vous rendre la vie plus belle, les yeux fermés.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.