Mommy makeover : la chirurgie esthétique post-grossesse qui inquiète

Chargement en cours
Le mommy makeover permet de lisser le ventre après une grossesse.
Le mommy makeover permet de lisser le ventre après une grossesse.
1/2
© Adobe Stock, h2010

Azza Kamaria

Le "mommy makeover" est une nouvelle tendance de chirurgie esthétique qui touche une vague de femmes décidant d'avoir recours à un forfait post-accouchement pour retrouver un corps parfait après une grossesse. Une pratique qui serait dangereuse pour la santé.

Si porter un enfant est un cadeau, le corps, lui, connaît de nombreuses modifications après une grossesse. Alors que certaines femmes acceptent leur nouvelle morphologie et apprennent à vivre avec les vergetures ou encore le relâchement de la poitrine, d'autres préfèrent remédier rapidement à ces changements en optant pour des procédures chirurgicales. C'est pour elles que désormais, de nombreuses cliniques esthétiques proposent des forfaits "mommy makeover" dont la traduction littérale est "la remise à neuf de maman". Seulement, cette technique venue des États-Unis, de plus en plus populaire chez les jeunes mamans de 25 à 35 ans, inquiète fortement les professionnels de la santé en France.

Le mommy makeover, c'est quoi ?

Le mommy makeover cible le ventre et la poitrine, les deux zones qui subissent le plus de modifications après une grossesse. Le forfait peut inclure une liposculpture, une augmentation mammaire, un lifting des seins pour remonter la poitrine tombante ou encore une correction abdominale pour retendre la peau du ventre. Les opérations des deux zones sont réalisées en même temps, ainsi, la jeune maman peut retrouver une silhouette harmonieuse en une seule intervention. Il est possible de traiter d'autres parties du corps au passage telles que les cuisses ou la culotte de cheval. Dans tous les cas, plusieurs consultations sont nécessaires pour définir les zones à traiter et établir un pack sur-mesure. Ces procédures peuvent être réalisées à partir de six mois après la grossesse.

Une tendance inquiétante

De nombreux professionnels sont contre ces procédures trop rapides car ils les jugent dangereuses pour la santé des jeunes mamans. Selon le Dr Michel Rouif, secrétaire général de la société de chirurgie esthétique invité au micro d'Europe 1, la combinaison de plusieurs interventions est "fortement déconseillée si on a des facteurs de risque, en particulier si on fume, ou si on a une surcharge pondérale importante". De plus, il n'est "pas très raisonnable d'envisager une intervention six mois, voire un an après la grossesse. Évidemment, il est préférable de le faire après que toutes les grossesses ont été réalisées".

Le professeur Bernard Hédon, président du Collège national des obstétriciens et gynécologues français (CNGOF) est d'accord avec son confrère. D'autant plus que "cette approche n'est pas du tout justifiée sur le plan médical alors qu'elle induit de vrais risques liés à de longues anesthésies. Plus on multiplie les gestes plus on prend des risques".

Souvent, ce qui séduit les adeptes du "mommy makeover", c'est qu'en combinant les deux opérations, elles parviennent à économiser jusqu'à 1 000 euros. Le forfait, lui, coûte en moyenne entre 7 000 et 10 000 euros en fonction des procédures à réaliser.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.