Confinement : c'est décidé, je fais le tri dans mes produits de beauté !

Chargement en cours
Jeter ce qui est périmé et détourner ce qui déplaît permet de faire de la place dans ses placards.
Jeter ce qui est périmé et détourner ce qui déplaît permet de faire de la place dans ses placards.
1/2
© Adobe Stock, zinkevych

L'épidémie de Covid-19 pousse tout le monde à faire un grand ménage de printemps. Et si on en profitait aussi pour mieux ranger sa salle de bains, recycler les cosmétiques périmés et redonner une chance au maquillage oublié ?

Vous avez déjà fait le ménage cinq fois dans tout votre appartement, trier votre penderie et classer vos livres par ordre alphabétique dans votre bibliothèque ? Ce n'est pas encore l'heure de tourner en rond durant le confinement, qui est parti pour durer : il est encore temps d'en profiter pour repenser sa salle de bains.

Videz vos placards et nettoyez votre salle de bains

Comme le prêcherez la prêtresse du rangement Marie Kondo, vous pouvez commencer par tout vider pour mieux visualiser ce qui vaut la peine d'être gardé. Placards, tiroirs, rebords de lavabo et de baignoire, tout doit être réuni sur une grande surface comme votre lit (et profitez-en pour nettoyer votre salle de bains vidée de fond en comble pour repartir sur des bases plus saines). Une fois que vous avez une vue d'ensemble, vous pouvez maintenant vous munir de trois bassines ou trois grands cabas afin de réfléchir à ce que vous gardez, jetez, ou prévoyez de donner. Vous allez sans doute vous rendre compte que vous avez gardé beaucoup de choses alors qu'elles ne vous convenaient pas. Comme un gommage pour le visage trop abrasif, un masque trop pénible à rincer, ou encore une palette de fards à paupières trop poudreuse et paillettée ?

Quels produits méritent vraiment d'être jetés ?

Prenez le temps de réfléchir pour chaque produit : est-il vraiment altéré au point de devoir être jeté ? Sous chaque cosmétique, un petit logo vous permet d'évaluer en combien de temps il périme après ouverture : il s'agit d'un dessin qui ressemble à un petit pot de crème entrouvert avec un chiffre à côté qui correspond au nombre de mois pendant lequel il est encore propre d'utilisation post-ouverture. L'odeur est également un bon indicateur d'un produit qui aurait tourné. De manière globale, on vous déconseille fortement de jouer avec le feu en utilisant des produits périmés depuis belle lurette sur votre visage. Le risque ? Développer des réactions allergiques.

 

Expérimenter avec les produits "à donner"

Même chose pour le sac de produits "à donner" dont vous ne pourrez pas vous débarrasser de sitôt : peut-être pouvez-vous vous en servir de façon détourner. Un après-shampoing qui vous déplait fera une excellente crème de rasage pour les jambes. Un gommage visage trop abrasif pourra adoucir vos épaules et vos coudes. Un masque désagréable sur votre minois peut être recyclé en soin pour le décolleté, etc. Quant au maquillage qui ne vous conviendrait pas, profitez du confinement pour lui redonner une chance en testant des usages détournés et de nouvelles techniques.

Un fard trop poudreux peut être humidifé pour en améliorer l'intensité et limiter les chutes, par exemple. Un fond de teint trop clair ou trop foncé peut être utilisé pour improviser un contouring ou mixer à une autre teinte pour s'ajuster à votre carnation. Un blush, un bronzer, ou un highlighter peuvent également faire des merveilles utilisés sur les paupières. Bref, profitez de la durée du confinement pour expérimenter avec vos produits en quarantaine dans le sac "à donner", et peut-être que certains auront le droit de rejoindre votre salle de bains, tandis que les autres trouveront une nouvelle vie chez une cousine ou une amie !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.